jeudi 18 juin 2020

L'héritage des ombres, de Aurélie Swan


On se retrouve aujourd’hui avec la chronique d’un court roman jeunesse d’Aurélie Swan : L’héritage des ombres, premier tome d’une saga de fantasy intitulée Orami, tout d’abord parue en auto-édition. Notez qu’Evidence Editions reprend le flambeau en la catégorisant Young Adult, mais je la conseillerai plutôt à de très jeunes lecteurs de moins de onze ans, à la découverte du genre. Au-delà, le style très simpliste risque de pêcher un peu…

L’héritage des ombres, c’est l’histoire de Lia. Âgée de seize ans à peine, elle a grandi au sein d’une communauté de dragons isolée au cœur d’une vallée secrète. Jusqu’au jour où on lui apprend qu’elle est en réalité la fille d’une prêtresse maléfique du nom d’Oraya et qu’une prophétie la charge de vaincre sa propre mère pour restaurer la paix. Dès lors, la voilà partie sur les routes à la découverte du royaume afin d’essayer d’unir les peuples qui le composent.

L’histoire de Lia est donc une quête initiatique comme tant d’autres en fantasy. Elle va rencontrer toutes sortes de gens et de créatures qui, de toute évidence, en savent plus qu’elle sur ses propres origines. Ce qui semble avoir le don de l’agacer prodigieusement ! J'ai trouvé qu'elle se prenait très au sérieux et avait une haute opinion d'elle-même, je ne l'ai pas particulièrement appréciée. L'intrigue est simpliste, les peuples et les créatures issus des classiques de la fantasy : dragons, licornes, nains, elfes, sylves, fées, trolls, etc... Rien de très original dans tout ça et pourtant, le côté épique plaira sans doute aux plus jeunes. 

Malheureusement, les autres, y compris les ados, passeront un peu à côté. Les événements et les découvertes de Lia s’enchaînent à toute vitesse, l’autrice reste beaucoup trop à la surface des choses, lesquelles s'avèrent très prévisibles. Les personnages manquent cruellement de nuances et de profondeur, ils sont manichéens au possible et les facilités du scénario finissent par agacer. En outre, il reste de nombreuses coquilles et des répétitions dans le texte, ce qui rend la lecture parfois inconfortable.

Pour moi, une déception donc, qui révèle une fois de plus, la nécessité de ne pas tromper son lectorat. Le quatrième de couverture laissait présager un roman pour jeunes adultes. Le public visé aura sans doute un esprit critique et des exigences déjà trop développés pour apprécier cette histoire qui manque un peu d’ambition. Les plus jeunes quant à eux se laisseront porter par le souffle épique de la fantasy. 

Note : ★☆☆☆

Plus d'informations

Orami, tome 1 : L'héritage des ombres, de Aurélie Swan
Évidence Editions (2020) - 144 pages - Support papier - Pour les 9/12 ans

Le jour de ses 16 ans est arrivé. Lia connaît maintenant le secret de ses origines : elle est la fille d’Oraya, prêtresse maléfique qui gouverne depuis des décennies la terre d’Orami. Enfant de la prophétie, elle est celle qui devra vaincre le mal et restaurer la paix entre les peuples désunis. Soutenue par la communauté des dragons elle entreprend sa quête en direction d’Orénor, bastion d’Oraya. En chemin, elle découvrira qu’elle est plus qu’une élue et surtout qu’elle n’est pas seule concernée par la prophétie. Voyage initiatique, aventure chevaleresque, créatures fantastiques, romance sont autant d’ingrédients qui composent l’aventure de Lia. Partez avec elle afin de sauver la terre d’Orami.

La page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/AurelieMLSwan/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire