mardi 28 mai 2019

Le passage, de Justin Cronin


Ça faisait une éternité que je n’avais pas posté ici. Ça faisait une éternité que je n’avais pas terminé un livre, plus simplement. Entre le choix d’un roman de près de mille pages qui ne m’a guère passionnée, il faut bien le dire, et le temps réduit que j’ai pu consacrer à la lecture ces dernières semaines, il m’aura fallu plus d’un mois pour venir à bout du Passage, de Justin Cronin. Avec une moyenne de pas loin de 17/20 sur Livraddict, je m’attendais à être emballée par cette histoire. Soyons honnête, je suis complètement passée à côté...

Voilà un roman qui traînait dans ma PAL depuis longtemps. Quand j’ai entendu dire qu’il était en cours d’adaptation en série, il est devenu clair qu’il me fallait le lire avant de visionner la série. Peine perdue, ce n’est évidemment pas du tout ce que j’ai fait ! En revanche, cette 1ère - et unique, puisqu’il n’y aura pas de saison 2, la série ayant été annulée - saison m’a donné envie de me plonger dans le livre pour en apprendre plus, alors j’en ai profité bien sûr. Sauf que je me suis ennuyée ferme ! Est-ce parce que je connaissais déjà le début de l’histoire ? Parce que je peine, en ce moment, à trouver le temps de me poser pour lire ? Un peu des deux, sans doute.

Dès les premières pages, j’ai trouvé ça long et ennuyeux. Le récit se découpe en plusieurs parties. On suit tout d’abord les pas d’une petite orpheline du nom d’Amy, amenée dans un mystérieux centre médical top secret où on lui inocule un virus qui transforme les gens en vampires. Le but affiché est bien entendu de trouver un remède, mais tous les coups sont permis, même de se servir d’une petite fille. Cette première partie aurait dû me plaire, mais l’auteur passe plus de temps à nous décrire le long trajet jusqu’au centre qu’à évoquer ce qui s’y passe au final. Je savais déjà comment tout ça allait tourner et en outre, je n’ai pas retrouvé l’émotion que la série et sa jeune actrice avaient suscitée.

Je me suis dit que ça allait s’arranger avec la seconde partie et là, patatra ! L’intrigue fait un bond dans le temps de pas loin d’une centaine d’années et on découvre de nouveaux personnages. Nombreux, très nombreux. L’auteur nous raconte leur petite vie par le menu, posant les jalons de leur univers comme s’il s’agissait d’un nouveau roman. Sauf que non ! On n’a aucune envie de recommencer, on devrait être au cœur de l’intrigue, là ! Et où est passée Amy ? Cette partie m’a tout bonnement achevée ! Il m’a fallu un temps fou pour m’attacher à certains de ces nouveaux personnages, et j’ai bien failli laisser tomber. Mais je suis plus têtue que ça et j’ai continué.

Enfin, après avoir lu à peu près 65% du livre - et 65% de 1000 pages, ça fait déjà 650 pages, notez bien ! - arrive la troisième partie. C’est mon découpage, en réalité ce n’est pas tout à fait ça mais peu importe. Et là, enfin, enfin, l’intrigue accélère un peu et gagne de l’intérêt. On retrouve une Amy qui a grandi et beaucoup changé, dont le chemin croise bien évidemment celui de Peter, Alicia, Sara, Michael et Hollis. Je n’en dirai pas plus, j’ai assez spoilé comme ça, mais la fin du roman passe certes beaucoup mieux. Il était malheureusement bien trop tard pour modifier mon ressenti premier, celui d'une histoire qui traîne en longueur, avec des personnages auxquels il faut du temps pour s'attacher. Une longue déception.

Note : ★★★☆☆

Plus d'informations

Le passage, tome 1, de Justin Cronin
Éditions Robert Laffont (2011) - 967 pages - Support numérique - Science-fiction

Années 2010. Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent... Dans la jungle bolivienne, l'armée américaine recherche les membres d'une expédition atteints d'un mystérieux virus... Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale. Lui et les autres condamnés à la peine capitale participant au projet mutent et développent une force physique extraordinaire. Les deux agents du FBI sont alors chargés d'enlever une enfant, Amy. Peu après que le virus a été inoculé à cette dernière, les mutants attaquent le centre de recherches...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire