lundi 20 juin 2011

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux

Titre : Comment se débarrasser d'un vampire amoureux
Auteur : Beth Fantaskey

Cycle : Comment se débarrasser d'un vampire amoureux - Tome : 1
Date de sortie : 14 octobre 2009
EAN : 9782702434437
Présentation de l'éditeur :
Jessica attendait beaucoup de son année de Terminale : indépendance, liberté, fêtes... Elle n'avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu ! Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu'elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu'il a bien l'intention de réclamer sa promise. Séduisant, ténébreux, romantique, Lucius est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la jeune fille a d'autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu'il soit.

Ma critique :
Je ne connais pas grand chose à la bit-lit, pour ne pas dire rien ! Le titre de cet ouvrage, Comment se débarrasser d'un vampire amoureux, reçu dans le cadre d'un partenariat avec Le Livre de Poche, par l'intermédiaire de Livraddict, m'a donc tout d'abord laissée un petit peu perplexe. Je me demandais même, pour être parfaitement honnête, ce que j'étais "venue faire dans cette galère" ! Pourquoi avoir postulé, dans ce cas ? Et bien, par curiosité, justement.

Il se trouve que la première partie du roman, le tout début pour être exacte, m'a grandement inquiétée. On suit Jessica, une jeune fille de 17 ans en classe de terminale, dans ses pérégrinations au lycée, avec sa meilleure amie, ses parents végétariens et un peu loufoques, les garçons, etc. ... Là, je me suis dit, aïe aïe aïe, j'ai passé l'âge !
Débarque alors dans sa petite vie Julius Vladescu, le fameux vampire, imbu de lui-même et sûr de son bon droit, archétype du vampire insupportable d'arrogance, qui lui annonce qu'elle est elle-même une princesse vampire, destinée depuis sa naissance à l'épouser. Allais-je devoir me plonger dans une longue et lassante partie de "Je t'aime, moi non plus" ?

En réalité, pas tout à fait, car ce qui fait une part de l'intérêt de ce livre, c'est que Jessica prend Lucius pour un cinglé qui se prend pour un vampire, pas moins ! Ce qui nous réserve de fabuleux passages pleins d'humour et de dialogues savoureux, lorsqu'elle refuse de croire ce qu'on lui met juste sous le nez. J'en étais presque à regretter que l'auteur, Beth Fantaskey, n'ait pas davantage poussé son récit dans ce registre !
L'autre point intéressant, à mon sens, c'est la manière dont la société de consommation américaine va "corrompre" ce jeune vampire de bonne famille, élevé à l'ancienne dans le but affiché d'en faire un roi sans pitié ni compassion, avide de puissance et uniquement de ça. Le choc des cultures est, une fois de plus, bien amené et plein d'humour. Car sans trop dévoiler l'intrigue, Lucius va finir par trouver un intérêt à la notion de choix qui, si elle complique les choses, n'en est pas moins grandement appréciable.

Au final, ce livre ne ferait sans aucun doute pas partie de ceux que j'emmènerais sur une île déserte, mais il n'empêche que la fraîcheur qui s'en dégage m'a embarquée et a su me faire passer d'agréables moments. Idéal à l'approche de l'été ! Un grand merci aux éditions Le Livre de Poche et à  Livraddict qui m'ont permis de le découvrir.

2 commentaires:

  1. Je suis assez d'accord avec toi, pas un roman inoubliable mais des petits moment assez savoureux !

    RépondreSupprimer
  2. Ce sont ces moments là qu'il faut retenir ! Merci du comm' ! :o)

    RépondreSupprimer