samedi 24 juillet 2021

Origines, de Hugh Howey


On se retrouve aujourd’hui avec Origines, le tome 2 de la saga Silo, de Hugh Howey. Ma lecture du tome 1 remonte à 2017 et je me souviens que je n’avais pas tellement apprécié la construction du récit, malgré un univers intéressant. J’espérais donc beaucoup de ce second volume en forme de préquel, notamment pour obtenir la réponse à toutes les questions que je me posais encore à l’issue du précédent.

L’intrigue prend place quelque trois cents ans avant les événements de Silo. Alors que certains œuvrent dans l’ombre à la destruction de la civilisation, d’autres semblent résolus à la préserver coûte que coûte, quitte à l’enfermer dans un abri souterrain d’une profondeur inégalée. C’est ainsi que Donald Keene est sollicité par le sénateur Thurman pour concevoir les plans dudit abri. D’abord flatté de l’intérêt qu’on lui porte, il va bientôt se retrouver impliqué dans un plan fou et machiavélique.

On découvre ici l’origine des silos, leur raison d’être, leur fonctionnement soumis à l’Ordre, mais aussi leur évolution à travers les siècles. Construit comme un kaléidoscope, le récit alterne les époques et les points de vue, en plus de celui de Donald. En remontant le temps jusqu’à l’époque de Juliette, l’héroïne du premier tome, on suivra ainsi Troy, Mission ou encore Jimmy, chacun d’eux mettant en lumière la psychologie d’un personnage confronté à la découverte d’une atroce vérité ou à la solitude.

Si l’intérêt des thèmes abordés - le pouvoir, la manipulation, la liberté ou encore une certaine forme de folie - est indiscutable, j’ai néanmoins trouvé tout ça un peu confus et pas toujours très crédible. Non seulement on se perd facilement entre les différents silos et les époques mais en outre, les interrogations de Donald, ses suppositions et ses fausses-pistes nous embrouillent encore un peu plus. A l’issue de ce second tome, il y a toujours des choses qui ne me semblent pas claires ou trop vite expédiées. Et que dire du fait de récupérer complètement d’une cryogénisation d’un siècle en quelques heures ?

Du côté des personnages, sans qu’il me soit devenu complètement antipathique, j’ai quand même trouvé Donald un peu agaçant. D’un naturel passif, il se laisse manipuler par son entourage et quand enfin il se réveille, c'est pour agir sur une impulsion sans réfléchir aux conséquences. J’ai beaucoup apprécié le jeune Mission en revanche ainsi que les graines de la révolte semées par la Corneille avant le soulèvement du silo 18. Je n’avais par contre aucun souvenir du Solo du tome 1, je ne l’ai donc pas reconnu lorsqu’il est apparu ici. Moralité : n’attendez pas trop entre les deux tomes !

Au final, c’est un roman que j’ai lu sans déplaisir mais sans non plus réussir à me départir d’une certaine réserve. Il apporte des réponses à de nombreuses questions tout en restant trop confus sur certains points, et je ne pense malheureusement pas que ce soit dans le but de préserver l’intrigue du tome suivant. Tout n’est pas toujours très plausible et on a parfois l’impression de tourner un peu en rond tant Donald tergiverse mais cela reste une lecture sympathique et je terminerai sans aucun doute la trilogie.

Note : 

Une lecture commune avec : Julie27, Madyye et Mana_.

Plus d'informations

Silo, tome 2 : Origines, de Hugh Howey
Editions Actes Sud (2014) - 565 pages - Support numérique - Science-fiction

En 2049, le monde est encore tel que nous le connaissons, mais le temps est compté. Seule une poignée de potentats savent ce que l’avenir réserve. Ils s’y préparent. Ils essaient de nous en protéger. Ils vont nous engager sur une voie sans retour. Une voie qui mènera à la destruction ; une voie qui nous conduira sous terre. L’histoire du silo est sur le point de débuter. Notre avenir commence demain. Deuxième volet, en forme de prequel, de la trilogie Silo.

Le site de l'auteur : http://www.hughhowey.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire