mercredi 7 juillet 2021

Les guerriers du silence, de Pierre Bordage


Qui n’a jamais entendu le nom de Pierre Bordage ? Auteur vendéen de science-fiction, c’est justement avec la trilogie Les Guerriers du Silence qu’il a rencontré le succès dans les années 90. C’est par là que j’ai donc décidé de commencer avec le premier tome qui donne son titre à la saga, en livre audio paru aux éditions Hardigan avec la voix de Nicolas Planchais. Une lecture somme toute agréable, même si j’ai toujours du mal quand les lecteurs déguisent leur voix pour interpréter les différents personnages, cela finit toujours par sonner faux.

Mais revenons plutôt au roman en lui-même. Il s’agit d’une quête initiatique, celle d’un petit employé de la Compagnie intergalactique longs transferts (CILT) pour tirer Aphykit, fille d’un maître de la science inddique, des griffes des Scaythes d'Hyponéros, des créatures dotées de terribles pouvoirs psychiques qui privent peu à peu les hommes de toute liberté. Sur le papier, j’étais très intriguée, même s’il m’a fallu du temps pour intégrer les termes inventés par l’auteur, en particulier en audio. L’univers est vraiment très dense, l’auteur a inventé tout un monde, avec ses systèmes politiques, religieux, magiques...

Bordage est un auteur qu’on dit volontiers humaniste, dont les thèmes de prédilection semblent être la spiritualité, la religion et la critique des dogmes. Les guerriers du silence s’inscrit pleinement là-dedans mais j’ai eu beaucoup de mal avec la construction de l’intrigue. Car soyons clairs, qu’est-ce qui nous intéresse, en tant que lecteur ? Tixu et Aphykit. Or, l’auteur multiplie les chapitres sur des personnages annexes qui nous offrent certes une meilleure vision de l’univers et du contexte, mais ont aussi une très fâcheuse tendance à mourir à la fin de leur chapitre !

Autant dire que je me suis ennuyée ferme à peu près un chapitre sur deux et que ça fait beaucoup ! Cela donne l’impression que l’intrigue n’avance pas d’un poil et cela génère un sérieux problème de rythme. Ajoutez à cela l’affection de Bordage pour les descriptions à rallonge et les digressions qui “font durer”, et vous comprendrez pour quelle raison je suis passée complètement à côté, c’est lourd, ça manque de fluidité. J’ai lu quelque part que l’écriture était belle mais envahissante, et je crois que cela exprime bien le ressenti que j’en ai.

Malgré des thématiques intéressantes, je ne pense pas jamais lire la suite de la saga, cela ne me fait pas envie, mais comme j’ai d’autres romans de Bordage dans ma PAL, je tenterai peut-être dans un registre qui m’est plus familier, la fantasy avec Arkane. A voir...

Note : ★☆☆☆

Plus d'informations

Les Guerriers du Silence, tome 1, de Pierre Bordage
Editions Hardigan (2017) - 576 pages - Support audio - Science-fiction

Quelque cent mondes composent la Confédération de Naflin, parmi lesquels la somptueuse et raffinée Syracusa. Or, dans l'ombre de la famille régnante, les mystérieux Scaythes d'Hyponéros, venus d'un monde lointain, doués d'inquiétants pouvoirs psychiques, trament un gigantesque complot dont l'instauration d'une dictature sur la Confédération ne constitue qu'une étape. Qui pourrait donc leur faire obstacle ? Les moines guerriers de l'Ordre Absourate ? Ou faudrait-il compter avec cet obscur employé d'une compagnie de voyages qui noie son ennui dans l'alcool sur la planète Deux-Saisons ? Car sa vie bascule en ce jour où une belle Syracusaine, traquée, passe la porte de son agence...

4 commentaires:

  1. Il faudra que je tente de lire Pierre Bordage aussi un jour ^^ Dommage pour celui-ci, Arkane te plaira peut-être davantage en effet :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère en tout cas ! ;) Merci de ton passage par ici.

      Supprimer
  2. Je suis venu à Bordage via un forum SF et via "Les Guerriers". J'ai trouvé beaucoup d’intérêt à ces mondes foisonnants grâce aux qualités de conteurs de l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, cela n'a pas vraiment fonctionné avec moi. On verra si ça passe mieux en fantasy !

      Supprimer