mercredi 11 novembre 2020

La traversée, de Rose P. Katell


On évoque souvent la Faucheuse en allégorie de la mort dans la culture européenne. Un personnage en forme de squelette entièrement vêtu de noir et muni d’une sinistre faux destinée à mettre fin à la vie des personnes condamnées par le Destin. Ce symbole ne date pas d’aujourd’hui, il nous vient du Moyen-Âge. Eh bien, oubliez tout ce que vous croyez savoir, et pénétrez à l’intérieur du Voile avec Rose P. Katell et ses héros. La traversée est le second tome d’un diptyque intitulé Au-delà du Voile justement.

C’est l’histoire de Caleb, décédé deux ans plus tôt et devenu Envoyé de la Mort elle-même. Son job, c’est d’assister à la mort des gens et d’aider leur âme à traverser le Voile jusqu’au Royaume de la Mort. Tout irait bien dans le meilleur des mondes s’il ne se retrouvait pas un jour avec le dossier de sa meilleure amie, la fille dont il était secrètement amoureux, entre les mains. Dès lors, il n’aura de cesse d’empêcher sa mort ou plutôt de lui redonner la vie. Dans ce second volume, on retrouve Eve et Caleb exactement à l’endroit où on les avait laissés, c’est-à-dire à l’entrée du Voile ou à la sortie, tout dépend du sens dans lequel on le traverse bien sûr.

Et j’aime autant vous dire que, dans l’imaginaire de Rose, la traversée du Voile n’a rien d’une sinécure ! J’ai trouvé très sympathiques et intéressantes ses réflexions sur la manière dont une âme récemment libérée doit s’alléger d’un certain nombre de fardeaux - le traumatisme de la mort elle-même mais aussi les rêves, les souvenirs - avant d’atteindre le Royaume pour espérer s’y installer dans la sérénité pour l’éternité. Il y a de très belles idées dans ce roman et son intrigue est parfaitement bien construite, elle tient admirablement bien debout. La traversée est longue, périlleuse, douloureuse aussi, et on la vit de l’intérieur avec Caleb et Eve.

Il y a pas mal d’introspection dans ce second tome, les trois protagonistes s’interrogent beaucoup sur leurs choix passés, sur les alternatives qui s’offrent à eux et aussi leur devenir. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y a pas d’action, entendons-nous bien. La Mort revêt un jour nouveau, on comprend mieux ses motivations, elle devient plus humaine, plus accessible bien que fidèle à elle-même et à son rôle dans l’univers. Un YA original donc, qui vous mènera à des réflexions inédites - ça a été le cas pour moi en tous cas - et vous fera vivre tout un cocktail d’émotions variées. Une belle découverte en auto-édition.

Note : ★☆

Plus d'informations

Au-delà du Voile, tome 2 : La traversée, de Rose P. Katell
Auto-édition (2020) - 303 pages - Support papier - Ados & YA

Est-il possible de défier la Mort ? Incapable d'accepter le décès d'Ève, Caleb l'a emmenée jusqu'à l'entrée du Voile, dans laquelle ils ont sauté. Désormais en territoire inconnu, traqués par Diane et dépourvus de la moindre certitude quant à leurs chances de réussite, les deux complices devront affronter les pièges du Voile... ainsi que ses nombreux gardiens.

Site de l'autrice : http://rosepkatell.com/


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire