dimanche 9 juin 2019

L’héritage des Rois-Passeurs, de Manon Fargetton


On se retrouve aujourd’hui avec L’héritage des Rois-Passeurs, de Manon Fargetton, un roman de fantasy paru en 2015 chez Bragelonne. De cette autrice, j’avais déjà lu Les illusions de Sav-Loar qui se déroule dans le même univers et j’avais énormément apprécié. J’attendais donc beaucoup de celui-ci, édité un an auparavant, et s’il apporte de multiples éléments d’explication sur l’univers, je dois avouer cependant que je suis un peu restée sur ma faim. Essayons ensemble de comprendre pourquoi.

Le récit s’attache à deux personnages féminins. La première, c’est Enora, une jeune femme issue de notre monde qui, le jour de ses vingt ans, voit toute sa famille massacrée par des hommes masqués et bascule dans un autre monde appelé Ombre. Ce monde est le reflet du nôtre et quelques rares passeurs permettent de voyager de l’un à l’autre. Ces magiciens d’un genre un peu particulier sont pourchassés dans les deux univers et, je vous le donne en mille, Enora est l’un d’eux. Animée d’un impérieux désir de vengeance, elle n’aura de cesse d’exterminer les assassins de ses proches, quel qu’en soit le prix à payer.

La seconde héroïne de ce roman, c’est Ravenn. Ravenn est une chasseuse de dragons, une voltigeuse. Mais elle est aussi et surtout la princesse héritière du trône d’Ombre, en exil. Suite au décès de sa mère la Reine, elle vient réclamer son trône. C’est une baroudeuse mais elle aime son royaume et son peuple et elle est bien décidée à tout faire pour les protéger des intrigues politiques de la cour. Toute l’histoire tourne autour de ces deux femmes, mais elles sont bien entourées et les personnages secondaires sont aussi bien construits qu’elles. J’aimerais beaucoup les retrouver dans de nouvelles aventures !

Mais alors pourquoi évoques-tu un semblant de déception ? Est-ce que c’est l’univers qui manque de cohérence ? Pas du tout ! Ombre, Rive, les Limbes, des magiciens, des prêtres et des prêtresses ainsi que des fragments de chroniques de l’ancien monde qui nous apportent des informations sur le passé et l’histoire du royaume… Tout est réuni pour ça matche et ça matche, le problème est ailleurs. Non, ce qui m’a gênée, c’est l’aspect un peu jeunesse de l’ensemble. L’action est au cœur du récit, tout va très vite et même trop vite. Les actions se résolvent avec une facilité déconcertante et dérangeante.

Quelques exemples pour illustrer mon propos : la princesse est victime de x tentatives d’assassinat, elle s’en sort systématiquement sans la moindre égratignure ; sa jeune sœur, élevée dans l’idée de monter sur le trône, lui voue une haine sans partage à son retour, mais il suffit d’une conversation pour qu’elles tombent dans les bras l’une de l’autre ; Charly, l’un des compagnons d’Enora, est affreusement mutilé et torturé par les prêtres mais une petite danse d’un guérisseur suffit à lui faire retrouver la santé sans la moindre séquelle, etc., etc. … Voilà, c’est cet aspect des choses qui m’a dérangée et je ne l’avais pas du tout ressenti dans Les illusions de Sav-Loar, qui m’avait semblé beaucoup plus adulte.

Pour le reste, l’histoire est assez classique mais l’univers regorge de bonnes idées et les personnages, bien qu’un peu attendus, c’est vrai, sont néanmoins attachants. C’est un roman qui se lit très vite, doté d’une magnifique couverture, ce qui ne gâche rien. A conseiller pour une découverte en douceur de la fantasy, les purs et durs resteront peut-être un peu sur leur faim.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

L'héritage des Rois-Passeurs, de Manon Fargetton
Bragelonne (2015) - 376 pages - Support numérique - Fantasy

La dernière héritière d'une lignée royale doit fuir notre monde et retourner dans celui de ses ancêtres pour échapper aux hommes qui veulent l'éliminer. Là-bas, une princesse rebelle rentre chez elle pour prendre ce qui lui est dû : le trône d'Ombre. Voici l'histoire de deux femmes, de deux mondes imbriqués, de deux retours simultanés qui bouleverseront une fois de plus le destin tortueux du royaume d'Ombre. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ?

Page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/ManonFargetton/

2 commentaires: