mercredi 29 mai 2019

The little sisters of Eluria, de Robin Furth & Peter David


Les petites sœurs d’Elurie est une nouvelle de Stephen King parue, à l’origine, dans l’anthologie Légendes de Robert Silverberg en 1998. Elle a ensuite été rééditée dans le recueil Tout est fatal, de King, en 2002. Il s’agit d’une préquelle à La tour sombre, dans laquelle on retrouve Roland après la bataille de Jericho Hill, alors qu’il traque l’Homme en Noir. Il arrive dans la ville fantôme d’Elurie où, après avoir été attaqué par des Lents Mutants, il se réveille sous une tente tenue par des Sœurs Hospitalières.

J’ai lu cette nouvelle il y a des années, mais j’avais dans ma PAL le comic du même nom paru en 2011 et je ne m’étais pas encore penchée dessus. C’est de la VO et mon niveau d’Anglais est loin d’être mirobolant, mais il y a une lecture VO dans mon Bingo littéraire 2019 alors c’était l’occasion de s’y mettre. C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé la qualité des albums de cette collection, avec leurs magnifiques pages glacées. Richard Isanove est toujours là à la couleur, mais c’est un nouveau dessinateur qui a pris les rennes : Luke Ross et très honnêtement, j’apprécie ses dessins bien davantage que ceux de Jae Lee.

Le script est très fidèle à la nouvelle d’origine, y compris dans l’atmosphère qu’il dégage. On se rend très vite compte que ces fameuses petites sœurs ont quelque chose de bizarre, et l’impuissance de Roland, drogué et complètement paralysé par la nourriture qu’on lui donne, fait encore monter la tension. En effet, notre Pistolero est en bien mauvaise posture, car en plus des sœurs vampires, il y a les can-tam, les insectes docteurs, contrôlés par Sœur Jenna ! Heureusement, cette dernière est bien différente des autres, plus jeune, plus rebelle aussi et elle va, comme de bien entendu, tomber amoureuse de Roland.

J’avais beaucoup aimé la nouvelle et j’ai tout autant apprécié son adaptation. Sombre et empreinte d’une certaine poésie en même temps, c’est une histoire qui constitue une très belle parenthèse à la saga. La traduction des comics s’est malheureusement arrêtée au premier arc narratif, la jeunesse du Pistolero, alors si vous voulez découvrir celui-ci, il vous faudra faire comme moi et vous coller à la VO. Mais pour les collectionneurs, c’est vraiment un must !

Et si vous cherchez des informations sur Stephen King ? Je vous recommande les deux communautés francophones de référence : Stephen King France & Club Stephen King.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

The Dark Tower, tome 7 : The little sisters of Eluria, de Robin Furth & Peter David
Marvel (2011) - 136 pages - Support papier - Bandes dessinées

Near death from an attack by Slow Mutants, Roland Deschain is taken in by a group of Sisters who specialize in anything but the healing arts. These hideous, corpse-like creatures known as the Little Sisters of Eluria have murder on their twisted minds. And in his current, wounded condition, there's almost nothing the last gunslinger can do to prevent their tender mercies from taking hold. It's the beginning of a new Dark Tower story arc featuring the fine pencils of Luke Ross, whose work on this story will astound you !

Site de l'auteur : https://www.stephenking.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire