dimanche 6 janvier 2019

Harry Potter à l'école des sorciers, de J.K. Rowling


La sortie du second volet des Animaux fantastiques, Les crimes de Grindelwald, m’a donné envie de me replonger dans toute la saga Harry Potter. Après en avoir brièvement parlé avec quelques amies de L’Imag’In Café, nous sommes tombées d’accord sur le fait que cela ferait un chouette challenge pour la nouvelle année. Il n’en fallait pas davantage pour nous embarquer là-dedans, et avec quel plaisir ! Je n’ai pas résisté à l’envie de m’y mettre sans tarder et c’est donc la chronique d’une relecture que je vous propose aujourd’hui. J’ai commencé en VO mais il me manquait trop de vocabulaire pour que ce soit plaisant. J’ai préféré renoncer pour ne pas me gâcher ce moment.

Après avoir lu la saga entière et vu les films plusieurs fois, surtout les premiers, je me suis quand même demandée si la lassitude n’allait pas l’emporter. Et bien pas du tout ! Ce premier tome est un petit bijou de la littérature jeunesse, il fait partie des rares livres capable d’allumer des étoiles dans les yeux de nos enfants tout en passionnant leurs parents. Je serais bien incapable de dire à quoi cela tient. J.K. Rowling est une autrice talentueuse, aucun doute là-dessus. Elle a su créer un univers magique dans tous les sens du terme et cohérent, des personnages hauts en couleurs qui prônent de belles valeurs et une intrigue passionnante.

Harry Potter à l’école des sorciers pose les bases de l’univers. On y fait connaissance avec Harry, on découvre la magie et les créatures magiques en même temps que lui, on s’y fait des amis, on admire des professeurs, on en craint d’autres bien davantage… Avec un style d’une simplicité confondante, J.K. Rowling nous embarque dans un monde où chaque détail crée le merveilleux et développe des personnages hyper attachants. Le message est clair : ne jamais renoncer à ses valeurs, parce que l’amitié, le courage et la loyauté l’emporteront toujours sur l’orgueil, l’avidité ou encore la soif de pouvoir. Un peu cliché peut-être ? Sans doute, mais cela fonctionne si bien.

Un premier tome où priment l’aventure, le suspens et l’humour, qui vous fera passer un très bon moment de lecture malgré un style clairement orienté jeunesse. Quelques frayeurs pour enrober le tout et nous voilà avec entre les mains le chef d’œuvre qui a accompagné toute une génération. Un roman sympathique et addictif qui donne envie de se plonger immédiatement dans le suivant. Je risque de ne pas résister bien longtemps !

Note : ★★★★★

Plus d'informations

Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers, de J.K. Rowling
Editions Folio (2001) - 302 pages - Support Papier - Fantastique

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

Site de l'auteur : https://www.jkrowling.com/

3 commentaires:

  1. Dommage pour la VO ! je crois que j'ai encore plus aimé la série après l'avoir lu en original.
    Et bien entendu, je suis d'accord avec tout ce que tu dis … et tu me donnes bien envie de m'y remettre aussi :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intention y était, mais quand je vois le temps passé sur le premier chapitre, je me suis dit que ça allait tout gâcher et j'ai préféré laisser tomber. Mais... j'ai demandé une remise à niveau en Anglais au boulot ! ^^

      Supprimer
  2. Je te retrouve complètement, c'est incroyable que la magie opère ainsi à la relecture. Ces romans sont vraiment très bien écrits! Un régal ;-)

    RépondreSupprimer