samedi 6 octobre 2018

Le bûcher des sorcières, de Diana Gabaldon


Me voici de retour en Ecosse pour la suite des aventures de Claire et Jamie Fraser. Le bûcher des sorcières est la seconde partie du premier tome de la saga et notre héroïne va très vite se trouver en bien fâcheuse position. En effet, alors que Jamie est envoyé au loin négocier de l’aide auprès d’un obscur seigneur, les intrigues de Colum et Dougal MacKenzie ainsi que la jalousie d’une jeune rivale vont conduire Claire tout droit en prison. Accusée de sorcellerie en compagnie de Geillis Duncan, la voilà bien près de passer sur le bûcher.

Diana Gabaldon nous propose une seconde partie tout aussi dynamique que la première. Entre cette accusation et l’obsession du capitaine Randall pour Jamie, nos deux héros vont en voir des vertes et des pas mûres. Certaines personnes s’étaient déclarées mal à l’aise par la description de certaines scènes de sexe dans la première partie. Elles ne m’avaient pas spécialement dérangée mais ici, ce sont plus les exactions de Randall qui m’ont soulevé le cœur. Cet homme a un lourd passif, je n’en doute pas une seconde, mais ça l’a rendu complètement dégénéré et c’est ce qui le rend si effrayant, il n’a aucune limite.

A la lecture, ou l’écoute dans mon cas, de ce roman, on passe par toute une panoplie d’émotions différentes. L’attendrissement face à ce couple qui n’est pas si complémentaire que ça mais s’aime à la folie ; la colère face à toutes les injustices que recèle ce monde, envers les femmes mais pas seulement ; l’horreur et le dégoût face à Jack Randall. On s’interroge avec Claire sur ce qu’elle est en droit de révéler du futur, sur l’impact de ses actions sur l’avenir. On poursuit notre magnifique voyage en Ecosse et dans le passé sous la plume de l’auteur, quand elle évoque les paysages mais aussi la vie des clans à cette époque, celle de Jenny et de son mari par exemple.

Dès la première partie, j’avais trouvé beaucoup d’authenticité aux différents personnages et c’est encore vrai dans celle-ci. On les aime ou pas, on les déteste parfois, mais ils ont tous tellement de consistance que pas une seconde on ne se pose la question de leur crédibilité. Ils font des rencontres - j’ai adoré celle de Claire avec le prêtre auquel elle confie son histoire, et sa vision des choses à lui -, ils subissent des choses qui les font changer, s’adapter, comme on le fait nous mêmes face aux aléas de la vie.

En clair, je suis toujours sous le charme de cette saga ! J’avais beaucoup aimé la saison un de la série télévisée, un peu moins la suivante et encore moins la troisième. Peut-être que les romans me réconcilieront avec la suite, qui sait ? En tous cas, pas une seconde je n’envisage de ne pas les lire !

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

Le Chardon et le Tartan, tome 2 : Le bûcher des sorcières, de Diana Gabaldon
Editions Audible studios (2017) - 313 pages - Support audio - Historique

Deux siècles... Claire, en franchissant la porte de pierre, a atterri deux cents ans en arrière. Enlevée, violentée, soupçonnée d'espionnage, tiraillée entre Ecossais et Anglais, ses voyages dans le temps n'ont pas fini de lui réserver des surprises... D'autant plus qu'entre Frank Randall, son mari du XXe siècle, et Jamie Fraser, le beau rebelle des Highlands qu'elle a dû épouser pour échapper à la mort, la voici désormais polyandre ! Ce qui n'est pas du goût de Laoghaire, une adolescente amoureuse de Jamie... Et rien n'est plus dangereux qu'une jeune amoureuse. C'est ainsi que Claire, accusée de sorcellerie, se voit condamnée au bûcher... Comment échapper à ce sort funeste et oublier ce brûlant cauchemar ? Claire a-t-elle réellement envie de quitter Jamie ? Telle est la question...

Site de l'auteur : http://www.dianagabaldon.com/

2 commentaires:

  1. Coucou :)
    La série m'a fait renoncer aux romans tellement j'ai été déçue ! Je vais peut-être revoir ma copie et céder à la lecture de la saga !
    Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  2. Déçue par la série ou les romans ? Pour ce qui est du premier tome (et donc de la saison 1), personnellement j'ai adoré. C'est après que ça s'est un peu gâté avec la série, donc je vais tenter les romans pour voir ! Merci de ton passage.

    RépondreSupprimer