dimanche 15 avril 2018

La Belle Sauvage, de Philip Pullman


Plus de quinze ans après la fin de sa trilogie A la croisée des mondes, Philip Pullman nous propose un nouveau voyage dans son univers avec La Belle Sauvage, premier tome d’une nouvelle saga. On y retrouve Lyra et Pantalaimon, une dizaine d’années avant l’histoire d’origine. Tous deux sont encore très jeunes, bébés de quelques mois à peine, mais se retrouvent déjà mêlés à une série d’événements dramatiques. L’auteur revient sur certains éléments de la trilogie, nous permettant de mieux comprendre tout ce qui a pu s’y dérouler.

J’ai particulièrement apprécié la manière dont Philip Pullman développe les thèmes récurrents à son univers, comme la dictature religieuse qui cherche à étouffer les avis scientifiques divergents au sujet de la nature du monde, quitte à embrigader des enfants. L'histoire prend pied dans une Angleterre victorienne où l’on retrouve bien à la fois le prestige et le côté un peu intimidant des institutions anglaises. J’ai adoré cet aspect et le parallèle qui peut être fait avec les persécutions menées au nom de la religion, même à notre époque.

Malgré la gravité des thèmes abordés, La Belle Sauvage n’est dénué ni de magie ni de merveilleux. Il y a toujours le mystérieux aléthiomètre, les fées, les sorcières et leurs prophéties, la relation entre les hommes et leurs daemons et les recherches autour de la Poussière. Autant d’éléments fantastiques qui rendent le récit plus riche, plus foisonnant et passionnant. Pourtant, ce roman a été pour moi une petite déception. J’attendais sans doute trop et finalement, l’aventure, la vraie, arrive très tard, après plus de la moitié du livre.

Le début du roman, sans être ennuyeux, s’avère un peu longuet et paradoxalement, c’est la partie la plus intéressante du livre. La suite n’est qu’une succession de rencontres un peu redondante, dont la tendance vaguement onirique m’a déstabilisée. Le côté jeunesse est trop présent par bien des côtés, certaines situations sont résolues trop facilement, certains sujets sont survolés, on ne comprend pas très bien la véritable passion de Malcolm pour Lyra... Pourtant l’auteur n’hésite pas à produire un grand méchant qui bat son daemon et séduit les jeunes filles !

Au final, j’ai envie de parler d’un roman d’introduction. Si cette lecture m’a semblé plaisante, c’est essentiellement à cause de l’attachement que j’avais pour la première trilogie, je pense. Pas de coup de coeur donc, mais un agréable moment qui m’encouragera probablement à lire la suite, en espérant une intrigue plus riche, à la hauteur de ce formidable univers.

Une lecture commune avec Aristide et Gabrielle.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

La Trilogie de la Poussière, tome 1 : La Belle Sauvage, de Philip Pullman
Editions Gallimard (2017) - 530 pages - Support numérique - Ados & YA

À l'auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ?Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d'équipée, doivent s'enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s'affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

Site de l'auteur : http://www.philip-pullman.com/

3 commentaires:

  1. Ravie de ce retour de Pullman, j'ai tellement hââââte de lire les tomes suivants <3 !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai appris que le 2nd tome se déroulerait 10 ans après la première trilogie, quand Lyra aurait une vingtaine d'années. Je suis un peu dubitative sur ce bond dans le temps, mais nous verrons ! ^^

      Supprimer