lundi 16 avril 2012

Sérum - Saison 1, épisode 2

Titre : Sérum - Saison 1, épisode 2
Auteur : Henri Lœvenbruck & Fabrice Mazza

Cycle : Sérum - Tome : Saison 1, épisode 2
Date de sortie : 25 avril 2012
EAN : 9782290041734

Présentation de l'éditeur :
1773 : Mesmer invente l'hypnose. 1886 : Freud invente la psychanalyse. 2012 : Draken invente le sérum. Une injection. Sept minutes pour accéder au subconscient d'Emily Scott. Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques. Quelques jours pour empêcher le pire. Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

Ma critique :
Quelle merveilleuse surprise que celle de recevoir dans ma boîte le second tome de cette mystérieuse saga, et ce, pile poil au moment où je terminais la lecture du volume précédent ! A nouveau, un grand grand merci à Elena, des éditions J'ai lu, pour cette formidable opportunité.

Nous avions laissé Lola et Emily dans une situation pour le moins tendue, en plein suspens, et c'est exactement au même endroit et dans les mêmes circonstances que nous les retrouvons ici. Le style conjugué de Lœvenbruck et Mazza devient une véritable marque de fabrique : des chapitres toujours très courts, très efficaces, qui alternent entre les différents personnages, pleins de cette tension et ce suspens qui nous poussent à tourner les pages comme si notre vie, ou plutôt celle de nos héroïnes, en dépendait.

Dans ce deuxième épisode, le personnage d'Arthur Draken prend de l'ampleur. On commence à sérieusement s'interroger sur ses motivations, d'autant plus que son père, vieil homme acariâtre et provocateur, fait son apparition. Draken désire-t-il réellement aider Emily à retrouver la mémoire, ou bien n'est-il poussé que par sa soif d'expérimentation, par le défi perpétuel que lui lance son père de devenir enfin un bon psychiatre ? Le mystère reste entier...

Mais il n'est pas le seul personnage à se révéler très ambigu. Que dire du frère de Lola, d'autant plus attachant qu'il lutte contre un cancer des poumons, mais qui semble pourtant dissimuler lui aussi un drôle de secret ? Sans parler de l'un de ses collègues, amant occasionnel, qui fouille impunément dans sa vie privée ! Qui est cet homme chapeauté dont on ne voit pas le visage, comme s'il dissimulait trop de noirceur pour nous être montré en pleine lumière ?

Si ce deuxième épisode nous révèle un certain nombre d'informations qui semblent importantes, de nombreuses questions persistent, et quelle frustration d'apprendre qu'il faudra attendre le mois de Juin pour lire la suite ! Je m'interroge également sur ce petit pictogramme qui change sur la couverture. Un cygne pour le premier épisode, une pomme pour le deuxième. J'imagine que ce n'est pas innocent, hum ? En résumé, un roman-série très addictif, vraiment, et qui en plus, se lit à toute vitesse. A dévorer de toute urgence !

3 commentaires:

  1. On devient effectivement vite accro à ce sérum ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Pourtant, ça n'avait l'air de rien, au départ ! ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas ces livres ! Mais vu tout le bien que tu en dis, je crois bien que je vais rapidement me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer