vendredi 30 septembre 2011

Les Lames du Cardinal

Titre : Les Lames du Cardinal
Auteur : Pierre Pevel

Cycle : Les Lames du Cardinal - Tome : 1
Date de sortie : 1er janvier 2008
EAN : 9782352941613

Présentation de l'éditeur :
Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse se garder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon pour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'œuvre des plus fourbes adversaires du royaume : les dragons ! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger : les Lames du Cardinal !

Ma critique :
Les Lames du Cardinal est un ouvrage que j'ai reçu de Gabrielle, dans le cadre d'un swap organisé sur Imag'In, et dont l'objectif était d'avancer dans la lecture d'une de nos sagas en cours, peut-être même de se lancer dans une nouvelle série, le but étant surtout de se faire réciproquement plaisir. En l’occurrence, il était ici question de commencer une saga dont j'entendais parler en bien depuis longtemps, Pierre Pevel étant l’un des écrivains majeur de la fantasy française.

Soyons clair, Les Lames du Cardinal est essentiellement un roman de cape et d'épée. C'est la toute première chose qui m'a marquée, pour la simple et bonne raison que je ne m'attendais pas à ça. Je tenais à le signaler d'entrée, afin que d'éventuels futurs lecteurs ne soient pas aussi surpris que je l'ai été. Ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé, attention, simplement que je m'attendais à ce que la fantasy, et les dragons en particulier, tiennent une place plus grande dans cette aventure.

La trame de fond, c'est à dire la France du XVIIe siècle, est habilement mêlée aux arcanes de cette histoire d'espionnage, et ne l’alourdit en rien. L'aspect historique n'a ici rien d'assommant, il ne fait que donner davantage de relief à une intrigue parfaitement bien menée. L'auteur nous embarque à la suite de ses Lames en un savant mélange d'action, de suspicion et de trahison. Le rythme est soutenu, les descriptions bien dosées, suffisantes pour qu'on s'y croit, sans devenir pesantes.

Les personnages sont nombreux, j'ai d'ailleurs eu un peu de mal à m'y retrouver au début, mais tous ont une particularité qui les rend intéressants, même si certains sont moins attachants que d'autres. Certains recèlent même quelques surprises que je n'avais pas vues venir, et j'adore ça ! Rien de pire qu'un roman dont on devine tous les tenants et les aboutissants au bout de quelques pages seulement. La fin de ce premier tome tient toutes ses promesses, et j'ai vraiment hâte de lire la suite, à présent.

En conclusion, j'ai passé un bien bon moment avec Les Lames du Cardinal et j'invite tous les amateurs d'aventure, tout simplement, à le lire. Pierre Pevel est un auteur formidable, que je ne regrette absolument pas d'avoir découvert. Merci à Lysandre pour avoir su me donner envie de me plonger dans cette histoire, il y a plusieurs mois déjà, et à Gaby pour avoir gentiment concrétisé cette envie !

2 commentaires:

  1. Les enchantements d'Ambremer sont beaucoup plus marqués fantasy si jamais tu désires découvrir un peu plus Pierre Pevel.

    Personnellement, même si l'aspect fantasy n'est pas très marqué dans Les lames, j'avoue que ça ne m'a pas dérangé outre mesure, car c'est très bien écrit, et l'histoire est très intéressante :)

    RépondreSupprimer
  2. Oh, je vais commencer par achever cette trilogie, et puis ensuite oui, pourquoi pas découvrir une autre saga de l'auteur ? Je note ce titre, merci !

    RépondreSupprimer