mardi 24 août 2021

Les quinze premières vies d'Harry August, de Claire North


On se retrouve aujourd’hui avec Les quinze premières vies d’Harry August, un roman de science-fiction de Claire North, alias Catherine Webb ou encore Kate Griffin, que j’ai écouté en livre audio aux éditions Hardigan. Autant le dire tout de suite, je n’ai pas accroché à l’interprétation de Richard Andrieux, lequel emploie souvent des mots qui ne sont pas les bons mais ne se corrige pas, espérant du lecteur qu’il ne soit pas assez attentif pour s’en apercevoir. Raté, rien de tel pour m’agacer et me tirer de l’intrigue !

Mais revenons au roman, puisque c’est ce qui nous intéresse ici. Harry August est immortel. Enfin, d’une certaine façon. Ce n’est pas tant qu’il ne peut pas mourir, c’est que lorsqu’il meurt, sa vie recommence à son point de départ, c’est-à-dire sa naissance. Et cela fait quinze vies que cela dure ! Sauf que cette fois, une petite fille lui annonce, sur son lit de mort, que la fin du monde est proche et qu’il doit agir. Harry se lance dès lors dans une entreprise dangereuse pour sauver le monde.

De la même autrice, j’avais adoré il y a peu La soudaine apparition de Hope Arden et j’espérais le même engouement. Dès le départ, je me suis attachée à Harry, un héros assez atypique, qui passe beaucoup de temps à s’interroger sur ce qui lui arrive et pourquoi. Il est assez touchant dans sa quête, ses questions, et heureusement car c’est le seul personnage auquel l’autrice s’intéresse vraiment, les autres ne faisant que passer et repasser au fil des différentes vies de Harry.

Malheureusement, j’ai trouvé l’histoire un peu laborieuse. Les thématiques sont pourtant intéressantes, notamment le fait que tout changement dans l’existence de Harry peut avoir d’énormes conséquences sur le futur, c’est d’ailleurs tout le sujet du livre. Mais Claire North se permet beaucoup de digressions qui se transforment en longueurs et plombent le récit. Et puis au bout de quinze vies, les choses finissent par devenir redondantes, forcément. D’autant plus que la chronologie n’est pas linéaire et qu’on a parfois un peu de mal à s’y retrouver, surtout en audio.

Au final, une écoute qui me laisse un sentiment mitigé. J’ai apprécié le point de départ de cette histoire, ainsi que les thèmes abordés au cours du récit, et je me suis attachée au héros sans trop de mal. J'ai aimé le final aussi. Malgré tout, trop de longueurs m’ont un peu découragée et j’ai mis beaucoup de temps à en venir à bout. En outre, je n’ai pas accroché à l’interprétation de Richard Andrieux et je crois que je ferai désormais plus attention à l’identité du lecteur dans mon choix de livre audio. Une curiosité un brin décevante.

Note : ☆☆

Plus d'informations

Les quinze premières vies d'Harry August, de Claire North
Editions Hardigan (2015) - 471 pages - Support audio - Science-fiction

Harry August se retrouve sur son lit de mort. Une fois de plus. Chaque fois qu’Harry décède, il naît de nouveau, au lieu et à la date exacts auxquels il est venu au monde la première fois, possédant tous les souvenirs des vies qu’il a déjà vécues. Peu importent ses actions ou ses choix, le processus est toujours le même. Harry ne sait comment ni pourquoi, seulement qu’il en existe d’autres comme lui. Alors qu’arrive la fin de sa onzième vie, une petite fille apparaît à son chevet. « J’ai bien failli vous rater, Docteur August, dit-elle. Je dois vous transmettre un message, passé d’enfant à adulte, d’enfant à adulte, à travers des générations depuis mille ans dans le futur. Le voici : "Le monde se meurt, et nous ne pouvons rien y faire. À vous de jouer". » Voici l’incroyable histoire d’Harry August, de ce qu’il a fait, de ce qu’il va faire, et comment il va essayer de sauver un passé qu’il ne peut changer, et un futur qu’il ne peut accepter.

Le site de l'autrice : https://www.clairenorth.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire