dimanche 27 décembre 2020

L'illusion, de Maxime Chattam


Ceux qui me suivent régulièrement ici savent à quel point les romans de Maxime Chattam m’ont déçue ces dernières années. C’est souvent comme ça et c’est injuste d’ailleurs : plus on aime, plus on devient exigeant et malheureusement, plus le risque d’être déçu devient grand. Et j’ai adoré ses romans pendant très longtemps. Seulement voilà, depuis quelques années, je trouve qu’il peine à se diversifier, que tout ce qu’il écrit est… attendu. Alors regagnera-t-il mon cœur avec L’illusion ? That’s the question !

A l’annonce du quatrième de couverture, j’ai eu très très peur. Après Le signal dont je peine toujours à me remettre tant les références à Stephen King étaient criantes, la simple idée de cette histoire d’un auteur qui se rend dans un hôtel de haute montagne où il a des visions m’a fait l’effet d’un coup de poing à l’estomac. Il n’allait quand même pas remettre ça ! Il n’allait pas oser ! Dans une interview, il tentait de rassurer les lecteurs potentiels : pas d’inquiétude, en dehors du postulat de départ, son histoire n’avait rien à voir avec Shining. Hum… Soit. J’ai décidé de lui laisser le bénéfice du doute.

Et je vais vous dire, j’en suis heureuse parce qu’au final, j’ai bien aimé ce bouquin ! C’est l’histoire d’Hugo, un jeune homme qui sort d’une rupture amoureuse qui l’a laissé dans un bien triste état. Il a perdu goût à la vie, s’est éloigné de tous ses amis et toute sa confiance en lui semble s’être volatilisée. Alors pour reprendre du poil de la bête, il décide de changer radicalement de décor et de vie, et accepte un job de maintenance dans une station de ski. Cinq mois hors saison, complètement coupé du monde avec une douzaine d’inconnus. Inutile de vous dire que tout ne va pas se passer comme il l’imaginait.

J’ai grandi entourée de montagnes et j’ai trouvé l’ambiance de cette station presque déserte très réussie. Le dur labeur au grand air pour entretenir Val Quarios pendant l’été ; les orages de montagne, violents, destructeurs ; le côté pesant de tous ces grands bâtiments déserts ; les bizarreries des uns et des autres auxquelles on essaie de ne pas prêter attention mais que le moindre incident finit par rendre suspectes. L’isolement, la solitude, la paranoïa, la peur… Rien à voir avec les thrillers habituels de Chattam, mais ça fonctionne, je me suis laissée emporter.

Mon seul bémol, c’est Hugo, le héros lui-même, et ses geignements perpétuels. Ce qu’il a pu m’agacer ! Malgré tout, sa profonde humanité finit par nous le rendre sympathique et il est entouré d’une kyrielle de personnages secondaires intéressants et mystérieux. Le gros de l’intrigue est assez prévisible mais la destination n’est pas tellement le propos. Comme souvent, l’important, c’est le voyage et celui d’Hugo ne peut laisser indifférent. Alors, retour gagnant ? Eh bien, il a fait mieux dans le passé, c’est certain, mais ça faisait quand même bien longtemps que je n’avais pas autant apprécié un Chattam ! Alors et vous, vous l'avez lu ?

Note : ★★★☆

Plus d'informations

L'illusion, de Maxime Chattam
Editions Albin Michel (2020) - 430 pages - Support numérique - Thrillers & Polars

Bienvenue à Val Quarios, petite station de ski familiale qui ferme ses portes l'été. Ne reste qu'une douzaine de saisonniers au milieu de bâtiments déserts. Hugo vient à peine d'arriver, mais déjà, quelque chose l'inquiète. Ce sentiment d'être épié, ces "visions" qui le hantent, cette disparition soudaine... Quels secrets terrifiants se cachent derrière ces murs ? Hugo va devoir affronter ses peurs et ses cauchemars jusqu'à douter de sa raison... Bienvenue à Val Quarios, une "jolie petite station familiale" où la mort rôde avec la gourmandise d'une tempête d'été. Un thriller haletant et effrayant, au dénouement vertigineux.

La page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/ChattamMaxime/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire