jeudi 5 novembre 2020

La mécanique du cœur, de Mathias Malzieu


Voici un conte qui a énormément fait parler de lui et qui a même été adapté en film d’animation. Je n’ai pas vu le film et je n’avais jamais lu le livre jusqu’alors. Pour qui ne connaît pas Mathias Malzieu, il est le chanteur du groupe Dionysos, alors autant dire que jouer avec les mots, il sait faire ! Mais ce n’est pas tant cela qui m’a plu ici que l’univers qu’il nous propose. Celui de Jack, petit orphelin au cœur fragile qui va découvrir l’amour.

Tout repose sur lui alors commençons par Jack. Il est né à Edimbourg, le jour le plus froid du monde. À sa naissance, son cœur était tellement faible qu’on l’a connecté à une horloge pour s’assurer qu’il ne s’arrête pas de manière intempestive. Un bricolage qui lui a sauvé la vie, mais cette mécanique fait un bruit d’enfer, doit être remontée régulièrement à la main et reste très fragile, à tel que tout émoi lui est interdit. Lorsqu’à l’âge de dix ans, il se rend en ville pour la première fois et tombe amoureux d’une petite chanteuse myope, les choses vont se compliquer.

Elevé au sommet d’une montagne par une femme solitaire, c’est un enfant puis un adolescent et un jeune homme naïf, que sa différence m’a rendu hyper attachant. Il est entier et quand il aime, ce n’est pas à moitié ! Maladroit, un peu obstiné aussi, il a une vision du monde bien particulière sur laquelle repose toute la magie de ce conte. Si le cœur du récit est occupé par son histoire d’amour avec Miss Acacia, Mathias Malzieu soulève des tas de thèmes tous plus intéressants les uns que les autres : la différence, les tourments de l’amour comme la jalousie, l’appartenance ou encore le mensonge.

L’autre point fort du récit est son univers à la Tim Burton, à la fois sombre et plein de magie, de poésie. Le style est très visuel et j’ai très envie de découvrir le film d’animation à présent, pour voir ce que ça peut donner. Le dénouement a semble-t-il déçu pas mal de monde, je l’ai pourtant trouvé parfaitement cohérent avec tout le reste de l’histoire, tant en ce qui concerne le cœur de Jack que son amour perdu. Mon seul petit bémol réside dans quelques anachronismes qui m’ont fait tiquer au point de me sortir de ma lecture, mais on les pardonne aisément tant ils sont contrebalancés par de belles choses. 

Une bien belle découverte.

Note : ★☆

Plus d'informations

La mécanique du cœur, de Mathias Malzieu
J'ai Lu (2009) - 155 pages - Support papier - Fantastique & Horreur

Edimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve. Depuis lors, il doit prendre soin d'en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d'une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve...

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire