mardi 21 avril 2020

Et le mal viendra, de Camut & Hug


J’ai découvert l’univers de Jérôme Camut et Nathalie Hug avec Islanova en octobre 2019. J’avais adoré ce thriller écologique, un roman engagé mais dénué de jugement et un excellent moment de lecture. Et le mal viendra en est la suite directe, même s’il revient sur les événements de 2025 pour apporter nombre de précisions totalement indispensables, à mon sens. J’avais hâte de retrouver tous ces personnages et c’est encore en compagnie de mon amie Julie que je l’ai fait.

Ce second volume se déroule entre 2015 et 2028. L’intrigue se tient trois ans après les attentats de 2025, alors que Julian Stark est toujours sur les traces de sa fille Charlie, radicalisée par l’Armée du 12 Octobre. Pourtant, de nombreux flashback nous ramènent en arrière, à l’heure où la vie de Morgan Scali, l’ennemi public numéro un, a basculé avec le décès de sa femme lors de l’attentat du Bataclan en 2015. Ce sont autant d’excursions dans le passé qui suivent le parcours de Morgan et ses enfants, Shana et Milan, mais aussi ceux de Vertigo, Abigail, Novak et Ozalee et nous guident vers la génèse d’Islanova.

Le parallèle entre Morgan et Julian est clairement le point fort de ce roman. Ce sont deux hommes forts et profondément humains, mais là où l’adversité - et quelle adversité, il faut bien le dire ! - finit par faire plonger le premier dans le terrorisme, le second s’accroche à ses convictions. Dénué de manichéisme, ce livre nous offre deux personnages extraordinaires, envers lesquels on ne peut s’empêcher d'éprouver de l’empathie, même pour le terroriste, oui. La construction du roman est hyper bien faite pour ça, c’est malin et passionnant. Aucun détail d’Islanova n’est oublié, tout trouve son explication ici et c’est génial !

Malgré les attentats, j’ai apprécié l’humanité qui se dégage de cette histoire. La manière dont on assiste à la montée de la résolution de Morgan, jusqu’à dépasser cette limite qui ne devrait jamais être franchie. J’ai aimé, comme dans le premier tome, le message écologique et humaniste, et j’ai été touchée, malgré tout, par le Manifeste pour la Vie de Morgan Scali, présent à la fin du livre. Enfin, j’ai trouvé passionnant - et effrayant aussi, bien sûr ! - de voir comment les gouvernements et les sociétés d’armement peuvent s’allier pour arriver à leurs fins.

Bref, je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai dévoré ce roman ! Une lecture rythmée, complexe mais intelligente et vraiment prenante. De quoi me donner envie de découvrir très vite les autres romans de ce duo d’auteurs. Foncez !

Note : ★★★★

Plus d'informations

Et le mal viendra, de Jérôme Camut et Nathalie Hug
Editions 12-21 (2019) - 484 pages - Support numérique - Thrillers & Polars

« On vous a alertés sur la préciosité de l'eau, Vous n'avez pas voulu voir. Alors on vous a assoiffés, et vous vous êtes entretués. Va-t-il falloir que l'on entasse six mille cadavres d'enfants devant vos portes pour que vous réagissiez enfin ? »
Julian Stark n'a jamais perdu l'espoir de retrouver sa fille, Charlie, tombée sous la coupe de Morgan Scali, le plus grand criminel de tous les temps. Il a consacré sa vie à traquer cet homme capable de tuer des milliers de personnes au nom de son idéal. Le jour où il apprend qu'on l'a enfin localisée, Julian croit que l'aventure touche à sa fin. Mais il est loin d'imaginer ce qui l'attend.


Le site de l'auteur : http://www.jeromecamut.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire