samedi 8 février 2020

Les corps cachés, de Caroline Kepnes


J’ai découvert Parfaite, de Caroline Kepnes, au mois d’avril 2019 et je me souviens que j’avais beaucoup aimé le début du roman. Je trouvais extraordinaire la manière dont on rentrait dans la tête du tueur, témoin silencieux de ses élucubrations mentales, ahuri des excuses qu’il se trouve pour cautionner ses crimes. La seconde moitié du livre m’avait moins emballée, les choses traînaient un peu en longueur et l’intrigue tournait en rond. Malgré tout, j’avais envie de découvrir la suite des aventures de Joe Goldberg et c’est donc plutôt confiante que je me suis lancée dans Les corps cachés.

On y retrouve Joe fou amoureux : il a une nouvelle petite amie, Amy, qu’il a engagée dans sa librairie. Malheureusement, s’il nage dans le bonheur, il déchante très vite lorsque cette dernière disparaît un beau jour en emportant tous les livres rares exposés au sous-sol ! Il s’est fait avoir comme un bleu et n’apprécie que modérément, pour ne pas dire pas du tout. Ni une ni deux, le voilà parti sur les traces d’Amy, bien décidé à la tuer, abandonnant New York pour Los Angeles. Sur place, finie la vente de livres, Joe se découvre une nouvelle passion pour les scénarios de cinéma et fait la connaissance de Love, avec laquelle il entame une nouvelle relation.

J’avais particulièrement apprécié le côté dérangeant des pensées de Joe dans le premier tome, la façon dont il manipulait les faits dans sa petite tête pour justifier les meurtres qu’il commettait. Malheureusement ici, ses pensées naviguent exclusivement entre un certain mug rempli d’urine abandonné chez une de ses victimes et son désir de se faire tailler une pipe par sa nouvelle petite-amie. Autant dire que c’est d’un lourd ! Et puis si Beck avait une réelle présence à ses côtés, ni Amy ni Love ne sont à la hauteur de ce personnage et on ne s’intéresse pas vraiment à elles. Comme en définitive, Joe devient carrément agaçant, j’ai très vite fini par m’ennuyer ferme.

Au final, entre un personnage principal irritant, des personnages secondaires presque transparents et une intrigue qui perd toute originalité, je suis complètement passée à côté de ce second volume, que je vais m’empresser d’oublier. J’avais vu la saison 1 de la série, que j’avais trouvée plutôt sympa, mais après cette lecture interminable, je ne suis pas sûre du tout d’avoir envie de découvrir la saison 2. Il en fallait bien une : Les corps cachés est ma première déception de l’année !

Note : ★☆☆☆

Plus d'informations

Les corps cachés, de Caroline Kepnes
Editions Calmann-Lévy (2019) - 426 pages - Support numérique - Thrillers & Polars

Joe Goldberg, libraire indépendant et tueur en série malgré lui, est passé maître dans l’art de cacher les corps. Ces dernières années, il en a déjà dissimulé quatre : les dommages collatéraux de sa quête éperdue du grand amour. L’assassinat – involontaire bien sûr – de sa dernière petite amie l’obligeant à fuir New York, Joe s’installe à Los Angeles, la ville des nouveaux départs. Il s’y trouve aussitôt un nouveau poste de libraire, et surtout, une nouvelle cible à conquérir. Cette fois, c’est la femme parfaite, il en est convaincu ! Pas question donc que sa vie d’avant vienne perturber ce nouveau bonheur. Quitte à éliminer ceux qui pourraient le menacer…

Le site de l'auteur : http://www.carolinekepnes.com/author/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire