samedi 20 avril 2019

Parfaite, de Caroline Kepnes


Voilà un roman qui traîne dans ma PAL depuis quatre ans ! Et puis j’ai découvert par hasard qu’il avait été adapté en série télé, ce qui m’a décidée à le lire pour pouvoir visionner la série. Le choix d’une lecture ne tient à pas grand-chose des fois ! Parfaite est un thriller psychologique dont la particularité réside dans le fait qu’il est raconté du point de vue du tueur. Joe Goldberg est un libraire qui, au premier abord, semble être plutôt sympathique. Le truc, c’est qu’il a une fâcheuse tendance à l’obsession et lorsqu’il tombe amoureux de Beck, ce n’est pas à moitié.

C’est donc de son point de vue que l’histoire nous est comptée et c’est tout l’intérêt de ce roman, c’est ce qui en fait toute l’originalité. Tout au long du récit, Joe s’adresse à Beck, lui explique comment il est tombé amoureux d’elle, comment il s’y est pris pour rassembler des informations à son sujet, l’espionner en lisant ses mails, ses textos, lui voler des objets intimes comme ses petites culottes. Insidieusement, il passe du gentil garçon au psychopathe capable de tuer soi-disant par amour et ça a quelque chose de flippant. Car dans son esprit malade, tout cela est parfaitement normal, il l’excuse par le fait qu’il est amoureux, qu’il fait ça pour leur bien à tous les deux.

En face, il y a Beck, jeune étudiante qui souhaite devenir autrice. Belle, spirituelle, en apparence parfaite pour Joe, elle est en réalité presque aussi perturbée que lui, dans un tout autre genre. Incapable de se fixer, elle aime par dessus tout la séduction et passe sans arrêt d’un homme à un autre. Extrêmement superficielle, menteuse accomplie, elle passe tout son temps sur les réseaux sociaux où elle étale sa vie privée dans les grandes largeurs. Autant dire que l’association de ces deux personnages, certes un peu caricaturaux, promet quelques moments d’anthologie.

J’ai beaucoup aimé le début du roman, en particulier le fait qu’il soit raconté du point de vue de Joe même si, durant quelques chapitres, j’avoue que ça m’a un peu déstabilisée. C’était intéressant d’assister à ses changements d’humeur, ses espoirs, ses peurs, ses déceptions... et la manière délirante qu’il a de gérer tout ça. Malgré tout, l’auteur nous le rend attachant par moments, on se surprend à en vouloir à Beck de la manière dont elle le traite. Il faut dire qu’elle n’est pas très sympathique, mais quand Joe dépasse les bornes et se transforme en tueur, il devient difficile de continuer à le plaindre !

Malheureusement, les choses finissent par traîner en longueur, devenir un peu redondantes et on s’en lasse. Sur la deuxième moitié, mon intérêt s’est étiolé, d’autant plus que la fin est assez prévisible. Tout cela manque de subtilité et d’intensité. Quant aux multiples scènes de sexe, elles n’apportent pas grand-chose... Au final, j’ai été un peu déçue. Je m’attendais à une montée en puissance qui n’est jamais venue. Une lecture en demi-teinte.

Note : ★★★☆☆

Plus d'informations

Parfaite, de Caroline Kepnes
Éditions Kero (2015) - 460 pages - Support papier - Thriller & Polar

Est-ce de l’amour ? De l’obsession ? Glissez-vous dans la peau d’un psychopathe pour qui la différence entre les deux est si infime… Lorsque Beck pousse la porte de sa librairie, Joe est immédiatement sous le charme. Ravissante, effrontée, sexy, elle est tout simplement tout ce qu’il cherche chez une femme. Et quand Joe aime, c’est d’un amour total, inconditionnel. Obsessionnel. Dangereux ? Il commence par infiltrer la vie de Beck par tous les moyens. Il se procure accès à ses mails, la suit virtuellement sur les réseaux sociaux et physiquement dans les rues de New York. Comme il sait tout d’elle, il devance ses moindres désirs. Il est sensible, romantique, toujours au bon moment au bon endroit. Mais si Beck ignore l’ampleur de l’obsession de son nouveau petit ami, Joe ne connaît pas non plus toutes les facettes de sa proie…

Site de l'auteur : http://www.carolinekepnes.com/author/ 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire