samedi 27 avril 2019

Élévation, de Stephen King


Fan de Stephen King depuis le collège, j’avoue avoir une préférence pour ses plus vieux écrits et parfois un peu de mal à me reconnaître dans les plus récents. Pas toujours. J’ai lu il y a quelques semaines son dernier roman paru en France, L’outsider, et j’ai plutôt bien aimé, malgré une légère déception sur le final et le grand méchant pas si méchant. J’ai enchaîné avec la courte nouvelle Laurie, écrite en hommage au chien décédé de Tabitha, et me voici à présent à la fin d'Élévation.

Il s’agit d’une novella d’un peu moins de 150 pages. Non, je ne m’aventurerai pas à prétendre qu’il s’agit d’un roman. Quand on connaît la verve de Stephen King et les pavés qu’il pond à longueur d’année, 150 pages, c’est une novella, hein… Bref, c’est l’histoire de Scott Carey, divorcé de fraîche date et soudain confronté à un drôle de phénomène : il perd du poids, régulièrement jour après jour, sans que son aspect physique en soit le moins du monde modifié. Evidemment au début, il trouve ça plutôt cool : il se sent plus léger, n’est plus essoufflé, retrouve une forme olympique… Il faudrait être fou pour s’en plaindre.

Sauf que, le phénomène aurait plutôt tendance à s’accélérer et l’inquiétude commence à se faire sentir parce que.. Que se passera-t-il lorsque les chiffres de la balance indiqueront zéro ? Scott établit un calcul approximatif de la date à laquelle cela arrivera, la date de sa probable mort. Dès lors, comment réagir quand on connaît la date de sa propre mort et qu’elle approche irrémédiablement ? Non seulement il ne veut pas mourir seul mais surtout, il veut partir en homme de Bien. Ses deux voisines, un couple d’homosexuelles, vont en quelque sorte lui en donner l’occasion.

Une fois de plus, Stephen King se sert du surnaturel pour mettre en évidence les travers de notre société : la solitude, l’homophobie, la perte. Et face à tout ça, la solution qui apparaît très souvent comme étant la bonne, l’unique, dans ses histoires : l’amitié. L’Humain tient une place prépondérante dans ce récit qui n’a rien d’horrifique, à peine quelques éléments fantastiques. Sans être exceptionnel, ce livre m’aura fait passer un agréable moment de lecture. Le final sera peut-être un peu too much pour certains, je vous l’accorde, mais je n’y ai personnellement trouvé qu’une belle tranche d’amitié empreinte de poésie. A découvrir.

Et si vous cherchez des informations sur Stephen King ? Je vous recommande les deux communautés francophones de référence : Stephen King France & Club Stephen King.

Note : ★★★☆☆

Plus d'informations

Élévation, de Stephen King
Éditions Le Livre de Poche (2019) - 144 pages - Support numérique - Nouvelles & Recueils

À Castle Rock, Scott Carey est affecté par un mal étrange. Il perd rapidement du poids tout en conservant extérieurement la même masse corporelle. Avec l'aide du docteur Bob Ellis, il tente de comprendre cet inquiétant phénomène. Parallèlement à cela, Carey a un litige avec ses voisines concernant le chien de celles-ci. Si l'une de ces voisines, Missy, est très amicale, l'autre, Deirdre, est glaciale. Toutes deux essaient de lancer un restaurant mais le fait qu'elles soient ouvertement mariées provoque l'hostilité d'une bonne partie des habitants de la ville. Apprenant leur problème et confronté au sien, Carey décide de les aider à vaincre les préjugés de la population locale.

Site de l'auteur : https://www.stephenking.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire