dimanche 10 septembre 2017

La cabane aux loups, de Sophie Dabat


Depuis longtemps intriguée par les couvertures des romans de la saga de Sophie Dabat, Sainte Marie des Ombres, je me la suis procurée lors d’une opération promotion des éditions Bragelonne. Évidemment, je n’ai pas encore trouvé le temps de me plonger dedans, quelle surprise ! En revanche, je viens de terminer une petite - toute petite - nouvelle offerte gratuitement en prélude à cet univers. Je me disais que ce serait l’occasion d’une première rencontre et j’en étais ravie ; malheureusement, je suis complètement passée à côté et je ne lui ai pas trouvé grand intérêt.

Peut-être faut-il avoir lu la saga pour l’apprécier davantage ? En l’occurrence, sans rien savoir de l’histoire d’origine, voilà ce que cela donne. C’est l’histoire d’une jeune femme, de toute évidence en difficulté financière puisqu’elle semble vivre dans son fourgon, qui cherche un refuge où passer Noël en compagnie de son chien, Cullan. Elle va le trouver dans un village de gîtes fermés pour l’hiver, au cœur d’une réserve naturelle. Délaissant les chalets trop en vue depuis la route, elle choisit une cabane perchée et s’y installe, non sans profiter des installations du complexe central ni aller piocher dans ses réserves de nourriture.

Oui, et alors ? Ben rien, c’est tout. Ils passent un chouette Noël au milieu des animaux de la réserve, et en particulier des loups qui semblent accepter leur présence. Désolée si j’ai l’air de spoiler, mais c’est parce qu’en réalité, il n’y a rien à spoiler. Fin de l’histoire. Autant dire qu’après ça, mon envie de lire Sainte Marie des Ombres en a pris un sacré coup ! L’écriture d’une nouvelle satisfait en principe à un certain nombre de règles, à commencer par le rythme et la chute qui sont pour moi des éléments essentiels. Une nouvelle n’est pas un extrait, ce n’est pas une tranche de vie, c’est un texte intense qui doit se suffire à lui-même. Rien de tout ça dans La cabane aux loups.

On y découvre vaguement ce personnage de jeune femme aux airs paumés. Ce n’est pas tellement le fait que l’on ne sache rien d’elle ni de ce qui l’a amenée là qui m’a dérangée, cela fait partie du principe même de la nouvelle. Mais le problème, c’est que l’auteur semble n’avoir rien à raconter, comme si elle avait écrit ce texte sur commande. C’est comme ce titre : « La cabane aux loups »... On pourrait s’attendre à ce que ces animaux aient une importance particulière dans l’intrigue. Que nenni, ils hurlent à la lune dans la réserve, jusqu’au pied de l’arbre dans lequel est perché la cabane. Magnifique !

Bref, je m’interroge sur le message qu’essayait de transmettre Sophie Dabat avec ce texte. En ce qui me concerne, il m’a laissée de glace. Aucune intrigue, une héroïne à laquelle je n’ai pas particulièrement accroché et une plume trop familière comme pour affirmer sans finesse le caractère bien trempé de cette jeune femme. Mouais… J’aurais mieux fait de m’abstenir, je me serais lancée dans la saga avec moins d’appréhensions !

Note : ★★☆☆☆

Plus d'informations

Sainte Marie des Ombres, tome 0 : La cabane aux loups, de Sophie Dabat
Editions Bragelonne (2015) - 16 pages - Support numérique - Fantastique & Horreur

Fêter Noël quand on a ni famille, ni foyer, ni fric, galère. Encore plus quand on est une sainte en goguette traquée partout et par tout le monde. Lily Turner, alias sainte Marie des Ombres, était bien partie pour s'offrir un énième réveillon bien pourri dans son camion... quand elle va recevoir un cadeau inattendu.

Site de l'auteur : http://sophiedabat.simplesite.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire