mercredi 5 juillet 2017

L'ascension du gouverneur, de R. Kirkman & J. Bonansinga


Dans la famille The Walking Dead, il y a les comics bien sûr, la série télévisée évidemment, les jeux vidéo bien entendu et, pour ce qui nous occupe ici, les livres ! Sept romans qui sont d’ores et déjà parus en poche et dont L’Ascension du Gouverneur est le premier. Alors rassurez-vous, il n’est pas question de nous proposer sous un énième format les aventures de Rick et de ses amis, en tous cas pas dans ce premier tome. Les deux auteurs ont plutôt choisi de s’attacher aux pas de Philip Blake, celui que l’on appellera plus tard le Gouverneur.

En digne fan de la série, que j’ai néanmoins découverte sur le tard, je ne pouvais pas passer à côté de ces romans. J’espérais y retrouver cette ambiance si particulière, mélange de gore et de psychologie. Oui parce que The Walking Dead, ce sont bien évidemment des zombies, je ne vais pas prétendre le contraire, mais ce sont surtout des survivants et ce sont ces derniers qui nous intéressent. La manière dont ils vont encaisser cette fin du monde connu, réagir, s’appliquer à survivre et enfin évoluer car pareilles conditions de vie vous transformeraient n’importe qui. On trouve tout ça dans la série, alors j'attendais au moins autant des livres.

Nous faisons donc connaissance avec Philip et les siens quelques jours à peine après le début de l’épidémie. Un laps de temps qui peut paraître court, mais qui s’avère cependant suffisant pour que les radios aient cessé d’émettre, que les aliments frais aient définitivement pourri, et que les Bouffeurs aient envahi les villes. En compagnie de sa petite fille Penny, de son frère Brian et de deux de ses amis, Philip décide de rejoindre Atlanta où est censé se trouver un camp de réfugiés. Un voyage semé d’embûches, durant lequel ils vont devoir affronter la faim, la soif, les difficultés à survivre quand on n’a plus rien, les zombies mais aussi leurs semblables, d’autres survivants...

Autant d’événements qui auront un impact à la fois sur leur vie immédiate, mais aussi sur ce qu’ils vont à la longue devenir. Avec des phrases courtes et des descriptions percutantes, les auteurs nous propulsent dans cet univers plein de violence, et aucun d’entre nous n’en sortira indemne. On s’interroge... Comment aurait-on réagi dans pareille situation ? Jusqu’où serait-on prêt à aller pour sauver notre vie et celle de nos proches ? Du côté des bémols, je relèverais essentiellement l’aspect un peu - beaucoup - redondant du road-movie et quelques ficelles un peu grosses, mais dans l’ensemble, c’est un ouvrage qui se lit vite et bien, idéal pour commencer votre été par une lecture sans prise de tête.

Note : ★★★☆☆

Plus d'informations

The Walking Dead, tome 1 : L'ascension du gouverneur, de R. Kirkman et J. Bonansinga
Le Livre de Poche (2012) - 352 pages - Support numérique - Fantastique & Horreur

Dans le monde de The Walking Dead, envahi par les morts-vivants où quelques-uns tentent de survivre, il n’y a pas plus redoutable que le Gouverneur. Ce tyran sanguinaire qui dirige la ville retranchée de Woodbury a son propre sens de la justice, qu’il organise des combats de prisonniers contre des zombies dans une arène pour divertir les habitants, ou qu’il tronçonne les extrémités de ceux qui le contrarient. Mais pourquoi est-il si méchant ? Dans L’Ascension du Gouverneur, le lecteur découvre pour la première fois comment et pourquoi Philip Blake est ce qu’il est, ce qui l’a conduit à devenir… le Gouverneur.

4 commentaires:

  1. Ah celui là, même si je lui trouve globalement les mêmes défauts que toi, il m'a glacé le sang sur certaines scènes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. Les scènes avec Penny notamment m'ont fait mal au coeur. Merci d'être passée par ici !

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé ce premier tome pour les mêmes raisons que toi ! je n'ai pas continué la série, j'ai peur de la redondance ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lirai sans doute le second, puisqu'il est dans ma PAL papier (je l'avais gagné à un concours), mais effectivement, je crains aussi que ça ne finisse par sentir le réchauffé ! ^^

      Supprimer