vendredi 13 novembre 2015

Le savant, le voleur et l’arnaqueuse, de Catherine Loiseau


On se retrouve aujourd’hui encore avec une nouvelle chronique ! Et oui, en ce moment, j’enchaîne les textes courts, ce qui me donne l’occasion de vous abreuver de sensations littéraires. Elle n’est pas belle, la vie ?! Bon, plus sérieusement, il s’agit cette fois du premier épisode d’une saga de Catherine Loiseau, intitulée La ligue des ténèbres et éditée sous forme de feuilleton, en épisodes. C’est un format que j’apprécie énormément, même si je suis bien consciente qu’au final, en cumulé, ça revient quand même assez cher ! En l’occurrence, j’avais gagné les deux premiers épisodes lors d’un concours, et je me suis dit qu’il était temps de me lancer. D’autant plus que le genre steampunk annoncé ici est mon chouchou du moment.

Le savant, le voleur et l’arnaqueuse porte bien son titre, puisque dans ce premier épisode, on fait la connaissance de Samantha, une jeune drapière londonienne de la fin du XIXe siècle. C’est une jeune femme pétillante, au caractère bien trempé et qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle est orpheline, mais elle s’assume financièrement en travaillant comme vendeuse dans une boutique dont elle va malheureusement être renvoyée pour avoir envoyé paître une cliente. C’est en allant chercher refuge auprès de l’excentrique professeur Nutter qu’elle va mettre le doigt dans un drôle d’engrenage.

J’ai beaucoup aimé l’univers et sa base steampunk en particulier. Le récit se déroule à Londres, à l’époque victorienne, et gravite autour des inventions d’un genre de savant fou. Si le brouillard londonien est bel et bien présent, ne vous attendez pas à une ambiance sombre et un peu glauque, c’est même tout le contraire. Samantha est une héroïne lumineuse, la plume de Catherine Loiseau est entraînante, et l’histoire qu’elle nous conte pleines d’aventures. Finalement, le seul reproche que je trouve à faire à ce premier épisode, c’est sa longueur : seulement 22 petites pages sur ma liseuse. Juste de quoi vous mettre l’eau à la bouche avant d’en terminer, quelle frustration ! Bon, l’auteur propose quand même un bonus sur son site, une page protégée par un mot de passe qui est la réponse à une question toute simple, et sur laquelle vous pourrez découvrir une sorte de « scène coupée au montage ».

Je lirai la suite avec grand plaisir, très prochainement sans doute puisqu’elle est déjà dans ma PAL. J’ai bien hâte de connaître la proposition de l’arnaqueuse au professeur Nutter et de voir comment tout cela va tourner pour Samantha. Un petit plaisir que je vous recommande chaudement entre deux lectures plus conséquentes.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

La Ligue des Ténèbres, épisode 1 : Le savant, le voleur et l'arnaqueuse, de Catherine Loiseau
Editions Ulthar (2015) - 22 pages - Lu au format ePub - Science-fiction


Samantha Wiseman vit à Londres dans les années 1880. Vendeuse dans une boutique, sa vie se résume à un quotidien déprimant. Mais un soir, alors que son caractère bien trempé lui fait perdre son emploi, elle découvre que son voisin, l’excentrique professeur Nutter, est en réalité un inventeur, du genre savant fou. Le professeur vient d’être victime d’un vol : des plans très précieux d’un fusil temporel ont disparu. Samantha et l’inventeur se lancent alors à la poursuite des voleurs, mais est-ce bien prudent ?

Site de l'auteur : http://catherine-loiseau.fr/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire