samedi 16 mai 2015

Lecture commune - Oraisons


Je ne compte plus le nombre de chroniques enthousiastes que j'ai lues à propos de cette saga en deux volumes de Samantha Bailly, saga dont l'intégrale a été éditée chez Bragelonne en 2013. Quand on évoque Oraisons, on parle d'une fantasy originale, d'un univers novateur, d'une intrigue palpitante, complexe et ambitieuse, de personnages différents et charismatiques, d'une écriture simple mais efficace.

Comment résister ? 17,7/20 de moyenne sur Livraddict ! Oraisons a été l'heureux roman élu pour la lecture commune organisée sur l'Imag'In Café au mois de Juillet. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 juin prochain, et je vous invite à nous rejoindre à la découverte de la famille Manérian en Hélderion.

Les inscrits : Aristide, Jorian, Kahlan (tome 1), Kahlan (tome 2), Lysandre & Vidia.

Plus d'informations

Oraisons, l'intégrale, de Samantha Bailly
Editions Bragelonne (2013) - 716 pages - Fantasy


En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide. Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve. Noony, leur soeur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre. Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux soeurs devront affronter le système qui les a forgées.

Site de l'auteur : http://www.samantha-bailly.com/

2 commentaires:

  1. J'avoue que j'hésite à vous rejoindre. Je n'ai lu aucun Samantha Bailly et j'aurais voulu commencer par Les stagiaires ou Ce qui nous lie... A voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai eu que de bons échos d'Oraisons, c'est pour ça qu'on a commencé par celui-là. N'hésite pas en tous cas, tu es la bienvenue.

      Supprimer