vendredi 23 mai 2014

Flame

Mission Nouvelle Terre #3, de Amy Kathleen Ryan

Editions Le Masque (2014)
Format broché, 411 pages
Ados & YA

Alors que la Terre menace de disparaître, deux vaisseaux ont été envoyés dans l'espace afin de coloniser la Nouvelle Terre. Durant le voyage qui doit s’étendre sur plusieurs décennies, les deux vaisseaux entrent en conflit. À leur bord se trouvent Waverly et Kieran, deux adolescents qui vont voir leur vie changer à jamais. La guerre, la destruction, la traîtrise et la manipulation font maintenant partie de leur quotidien. Alors que leur vaisseau d’origine a explosé lors de la dernière bataille, tous deux se retrouvent en territoire ennemi. Comment survivre, piégé au beau milieu de l’espace, quand on ne sait pas à qui faire confiance ? Si Kieran se rapproche de la troublante Anne Mather, pasteur et capitaine du vaisseau, Waverly préfère s’en méfier et suivre les conseils d’un vieil homme qui a juré la perte de leur dirigeante. L’un et l’autre apprendront vite que les jeux du pouvoir sont à manier avec précaution.

Ma chronique
Un troisième tome qui clôture en beauté une trilogie qui aura été une excellente découverte ! Souvenez-vous : j’avais beaucoup aimé Glow, puis Spark, dont vous pouvez retrouver les chroniques ici, sur eTemporel, et c’est donc avec enthousiasme que je me suis précipitée sur Flame lors de la dernière masse critique de Babelio. Et quel plaisir d’avoir eu la chance de l’obtenir !

L’histoire reprend là où elle s’était arrêtée, sans perte de temps ni rappels inutiles, et Amy Kathleen Ryan nous fait encore plus tourner en bourrique que d’habitude ! Pourquoi ? Parce que, dans la continuité du précédent, l’intrigue de ce troisième volet tourne essentiellement autour des effets de bord des luttes de pouvoir. A bord du Nouvel Horizon, deux factions s’affrontent : celle d’Anne Mather et de sa garde rapprochée, contre celle du professeur Carver qui dirige le Conseil des Sages. Et les jeunes passagers de feu l’Empyrée se retrouvent pris entre deux feux et victimes de leurs débordements.

Ainsi, aussi bien Waverly que Kieran se trouvent sans cesse manipulés plus ou moins à leur insu. L’auteur se délecte visiblement de jouer avec les apparences, et avec quelle habileté ! L’alternance des points de vue l’y aide beaucoup. Les retournements de situation sont légion, mais chacun d’entre eux tient parfaitement debout. Quant à ce pauvre Seth, il est l’archétype du dommage collatéral, et j’admire Amy Katleen Ryan d’avoir osé aller si loin dans le traitement qu’elle lui a réservé !

Le dénouement lui-même réserve bien des surprises, on doute jusqu’aux toutes dernières pages, et le fait que ce ne soit pas tout bêtement une « happy end » n’apporte que davantage de crédibilité à l’ensemble. Sans parler de l’espèce de poésie qui se dégage de l’épilogue, j’ai adoré. Un volume plein d’action, de suspens et parfois même d’horreur. Une saga de science-fiction agréable, autour de personnages très aboutis, qui développe des thèmes aussi intéressants qu’importants. A recommander !

Note : ★★★★☆

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire