vendredi 27 juillet 2012

L'héritage

Lu en numérique !

Titre : L'héritage
Auteur : Christopher Paolini

Cycle : L'héritage - Tome : 4
Date de sortie : 20 avril 2012
EAN : 9782747028554

Présentation de l'éditeur :
Il n'y a pas très longtemps, Eragon, le Tueur d'Ombres, dragonnier, n'était qu'un pauvre garçon de ferme, et son dragon, Saphira, seulement une pierre bleue dans la forêt. Maintenant, le destin d'un peuple entier repose sur leurs épaules. De longs mois d'entraînements et de batailles ont rapporté des nombreuses victoires et de l'espoir, mais ils ont causé aussi des pertes déchirantes. Et puis, la réelle bataille n'a pas encore eu lieu : ils doivent affonter Galbatorix. Quand ils le feront, ils devront être assez forts pour le vaincre. Et s'ils ne le peuvent pas, personne ne le pourra. Il n'y aura pas de seconde chance. Le dragonnier et son dragon sont allés plus loin que personne n'aurait pu l'espèrer. Mais peuvent-ils renverser le roi maudit et restaurer la justice en Alagaësia ? Et dans ce cas, quel en sera le prix ?

Ma critique :
La mode est aux sagas. C'est un constat que je fais de plus en plus régulièrement. Ou alors ça vient de moi qui, inconsciemment ou non, porte mon choix sur les histoires à rallonges, allez savoir ! Quoi qu'il en soit, voilà que j'en ai terminé avec cette Trilogie de l'héritage en quatre tomes, de Christopher Paolini. Avec un petit pincement au cœur quand même, mais non sans une certaine satisfaction. Parce que si j'aime les sagas, j'aime aussi qu'elles se terminent, qu'elles aient une vraie fin.

Beaucoup de batailles dans ce quatrième tome, on s'étripe dans tous les sens, et c'est rien de le dire. Mais c'était inévitable, puisque les Vardens et leurs alliés s'approchent enfin de Galbatorix pour finir par l'affronter. J'ai réalisé avec grand plaisir que, malgré son jeune âge quand il a commencé à écrire cette histoire, Christopher Paolini avait de la suite dans les idées. Certaines prédictions effectuées dans le tout premier tome trouvent ici tout leur sens, en un formidable clin d'œil.

Eragon a bien grandi, il a enfin appris à se connaître lui-même, et à s'accepter comme il est, ce qui lui permet de découvrir son véritable nom. Son lien avec Saphira n'a jamais été aussi étroit. D'autres personnages sont également mis en avant, Roran en particulier auquel nombre de chapitres sont consacrés, ou encore Nasuada et Murtagh. Si certains évènements étaient précisibles, en particulier l'identité du dragonnier du fameux dragon vert qui orne la couverture, d'autres ont su me surprendre agréablement, comme la crypte des âmes et son contenu.

Quelques longueurs forcément dans un roman de 900 pages, mais on se surprend à les savourer, quand on sait que c'est le dernier. Et surtout, surtout, une fin à la hauteur, même si j'aurais préféré qu'Arya... ou encore que Murtagh... Non, je n'en dirai pas plus pour ne surtout pas vous gâcher le plaisir ! Cette fin est celle que l'auteur a choisi, je l'accepte telle quelle. Une saga qui restera au chaud dans mes souvenirs de lecture, avec le secret espoir que Christopher Paolini revienne un jour à cet univers. Quelques années après cette fin peut-être, et avec d'autres personnages pourquoi pas, car il y a vraiment matière, croyez-moi...

4 commentaires:

  1. Je l'ai dans ma bibliothèque, mais je ne l'ai toujours pas lu...
    Par contre, il me semble que ton espoir n'est pas peine perdue car il souhaite réaliser un one shot dans cet univers de nouveau (mais pas avec les mêmes personnages)

    RépondreSupprimer
  2. Etant donnée la fin, je pense que ce serait une bonne idée de mettre en scène de nouveaux personnages, oui. J'adorerais, je pense !

    RépondreSupprimer
  3. Ahh, tout ça m'intrigue mais en même temps me fait peur! Je me tate encore du coup^^ Je vais attendre de relire les trois derniers et j'aviserais sur le moment :P

    RépondreSupprimer
  4. Un tome que j'ai beaucoup aimé, j'étais triste en le refermant !

    RépondreSupprimer