dimanche 12 février 2012

Léviatemps

Titre : Léviatemps
Auteur : Maxime Chattam

Cycle : Le Diptyque du Temps - Tome : 1
Date de sortie : 29 septembre 2010
EAN : 9782266182706

Présentation de l'éditeur :
A trop désirer la mort, on finit par trouver pire... Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué : femme, enfant, amis, réussite, et a décidé de se lancer dans un roman policier qui le plongerait dans les bas-fonds de la civilisation. Il veut être confronté au sang et à la violence. Cette mort qu'il désire tant approcher va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme ? Guy va tenter de le découvrir, en compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un sumo japonais déshonoré... Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, il va peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Ma critique :
Si Maxime Chattam s'est récemment illustré avec Autre-Monde, une saga jeunesse fantastique, c'est en nous proposant Léviatemps qu'il renoue avec ses premières amours, le thriller, dont l'intrigue se déroule au tout début du siècle dernier, durant l'Exposition Universelle. On y suit Guy de Timée, un écrivain en fuite qui a trouvé refuge dans une maison close, où il cherche l'inspiration pour un nouveau roman. Issu de la bourgeoisie, il fuit une vie qui ne lui convient plus - lui a-t-elle jamais convenu, en réalité ? -, s'immergeant avec une espèce de délectation dans le sordide, pour retrouver un sens des réalités qu'il a le sentiment d'avoir perdu, et qu'il espère pouvoir le sauver.

Guy est un personnage complexe, que l'on sent en équilibre précaire au bord d'un gouffre. Il aspire à quelque chose dont on ne sait pas très bien s'il mesure les conséquences, mais à chercher les ennuis, on finit par les trouver ! Et c'est bien évidemment sous la forme d'un tueur en série qu'ils vont se manifester, lorsque Milaine, l'une des filles du lupanar se fait soudain assassiner dans d'horribles circonstances. En compagnie de Faustine, une autre des courtisanes du Boudoir de Soie, et de Martial, un jeune inspecteur qui n'a pas encore fait ses preuves, Guy mène l'enquête sous prétexte de venger cette amie qui n'en était pas vraiment une.

Mais ses motivations sont-elles réellement celles qu'il affirme ? Car notre écrivain ne cesse de mettre sa vie en danger, comme s'il cherchait à provoquer le sort pour expier la lâcheté dont il a fait preuve en abandonnant sa famille. De la même manière que les personnages de ses romans naissent sous sa plume, il décortique la personnalité du tueur pour découvrir son identité, s'approchant peu à peu de la vérité, au mépris de sa sécurité, et presque aussi de celle des deux amis qu'il a entraînés dans cette aventure. Plus qu'une intrigue policière, Léviatemps est l'histoire de la descente aux enfers de Guy de Timée.

Un roman noir, presque glauque, rendu parfois un peu difficile à lire par le style volontairement abrupt adopté ici par l'auteur. Quelques longueurs au cours de l'enquête, nécessaires sans doute pour rendre clairement perceptible l'évolution du héros, mais le propos est un poil trop appuyé à mon goût. De belles trouvailles, néanmoins, avec une fin comme je les aime, inattendue, bien amenée, cohérente. Sans doute pas mon Chattam préféré, mais une histoire qui tient la route, et tiendra peut-être ses promesses dans le second volume de ce diptyque du temps, Le requiem des abysses.

6 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce "chattam", cela ne vaut pas la trilogie du mal, mais très sympathique, et beaucoup moins glauque que "la promesse des ténébres". J'ai lu la suite, et elle est du même acabit que le premier. L'ambiance du vieux Paris est très bien rendu, c'est un vrai roman d'atmosphère, même si parfois c'est un peu trop rocambolesque.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai passé un bon moment avec ce roman bien que je sois un peu déçue par rapport aux autres livres de l'auteur...

    RépondreSupprimer
  3. Ça m'a un peu fait le même effet, je pense que ça tient essentiellement à l'époque.

    RépondreSupprimer
  4. Ça m'a un peu fait le même effet, je pense que ça tient essentiellement à l'époque.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré ce roman, je l'ai dévoré. J'ai découvert M.Chattam avec Léviatemps, la suite n'en est que meilleure à mes yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore lu la suite, même si elle est dans ma PAL. Je manque un peu de temps, mais ça devrait venir ! ;o) Merci d'être passée.

      Supprimer