dimanche 31 juillet 2011

Dôme, tome 2

Coup de coeur !

Titre : Dôme
Auteur : Stephen King

Cycle : Dôme - Tome : 2
Date de sortie : 2 mars 2011
EAN : 9782226220592
Présentation de l'éditeur :
Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe.

Ma critique :
Ce second volume reprend exactement là où s'est terminé le premier, ce qui paraît normal puisqu'aux Etats-Unis, Under the Dome est paru en un seul et même volume. Rassurez-vous, je ne vais pas revenir une énième fois sur la manie qu'ont les éditeurs français de scinder les éditions originales, même si ce n'est pas l'envie qui m'en manque ! C'est simplement pour souligner la continuité des deux volumes et donc la complémentarité de mes deux chroniques. Bref, nous retrouvons donc les habitants de Chester's Mill là où nous les avions laissés, sous le dôme.

Une première hypothèse quant à son origine traverse bien quelques esprits, les plus ouverts, mais ce n'est au final pas l'essentiel. Ce qui compte, c'est que la communauté subit à présent de plein fouet la folie des grandeurs de Big Jim Rennie, qui se pose comme le parfait dictateur. Les menaces ne suffisent plus ? Qu'à cela ne tienne, passons aux arrestations, aux meurtres pourquoi pas ? Certains des personnages principaux que nous suivons commencent à se rendre compte qu'ils vont devoir faire un choix, se mettre en danger également. Deux clans se dessinent, les inconscients, marionnettes de Rennie, et les autres, ceux qui résistent.

Au final, Jim Rennie est sans doute le personnage le plus intéressant de ce roman, celui sur lequel King a le plus travaillé, le plus abouti. Son évolution est flagrante, même si elle ne va pas dans le bon sens. Dans ce second volume, il est de plus en plus obnubilé par le pouvoir, qu'il veut acquérir dans sa globalité, tant et tant qu'il devient rapidement évident qu'il va finir par faire un faux pas. Car plus il gagne en pouvoir, plus il gagne en assurance, et l'excès d'assurance est trompeur, la chute n'en est souvent que plus rude !

Plus on avance dans l'histoire, plus le dôme prend également de l'importance. Malheureusement, comme beaucoup de gens j'ai l'impression, l'explication finale m'a un petit peu laissée sur ma faim. Si j'ai apprécié la manière dont l'urgence devient de plus en plus palpable, et même le petit coté vaguement moralisateur de la solution, je m'attendais quand même à quelque chose d'un peu plus élaboré. Cela semble un peu facile de la part de Stephen King, un peu comme un "faute de mieux", et je sais qu'il est capable de beaucoup mieux que cela. La revancharde en moi a également regretté la fin trop bonne de Jim Rennie, lui aussi méritait mieux, ou pire plutôt !

Bon, cela reste une fabuleuse histoire, ne vous méprenez pas... Pour finir, je me rends compte que je n'ai pas abordé le sujet de la couverture de Dôme. Il se trouve que celle du tome 2 vient compléter celle du précédent, en lui emboîtant la seconde moitié du dôme. L'image ainsi créée est du plus bel effet ! Cela méritait d'être signalé, non ? Allez, investissez dans ce roman, vous ne serez pas déçus, à tous points de vue.

2 commentaires:

  1. je viens de le finir ce matin, et comme pour toi, l'explication donné quant à la raison du dôme reste un peu mystérieuse tout de même. Mais ce sera un vrai coup de coeur pour moi aussi

    RépondreSupprimer
  2. J'ai hâte que sorte son nouveau livre en mars !

    RépondreSupprimer