mercredi 2 mars 2011

Les Mensonges de Locke Lamora

Coup de coeur !

Titre : Les Mensonges de Locke Lamora
Auteur : Scott Lynch

Cycle : Les Salauds Gentilshommes - Tome : 1
Date de sortie : 23 février 2007
EAN : 9782352940272

Présentation de l'éditeur :
On l'appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L'autre moitié pense qu'il n'est qu'un mythe. Les deux moitiés n'ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l'épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n'en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes. Mais voilà qu'une mystérieuse menace plane sur l'ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire... Entre Oliver Twist, Il était une fois en Amérique et Arsène Lupin, les aventures d'un audacieux criminel et de sa bande de fripouilles !

Ma critique :
Mon coup de coeur de ce début d'année 2011, même si ça fait déjà quatre ans que ce roman est paru ! Pour être parfaitement honnête, il m'a fallu un bon tiers du bouquin pour rentrer véritablement dans l'histoire, mais alors ensuite, je l'ai dévoré... Les premiers jours de ma lecture, la Camorr de Scott Lynch me semblait terriblement opaque, et me laissait littéralement de marbre, quand elle ne m'ennuyait pas fermement. Seuls les interludes sur l'enfance de Locke Lamora me poussaient à continuer, un peu laborieusement, chapitre après chapitre. Et puis peu à peu, de manière insidieuse, je me suis laissée happer par Locke et ses Salauds Gentilshommes, par leurs combines pleines de culot et d'ingéniosité.

Un véritable coup de coeur, disais-je donc, pour tous ces personnages hauts en couleurs, celui de la Ronce de Camorr en particulier mais les seconds rôles sont formidables aussi, ne vous y trompez pas, du Capa Barsavi à Donna Vorchenza, en passant par Jean ou le Fauconnier ; un véritable coup de coeur pour l'intrigue qui, une fois qu'on est plongé dedans, ne nous lâche plus jusqu'aux toutes dernières lignes ; coup de coeur aussi pour la drôlerie de certains dialogues et situations et pour des rebondissements souvent inattendus ; coup de coeur enfin pour les talents de prestidigitateur de Locke. A dévorer d'urgence pour son originalité !

6 commentaires:

  1. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'univers, en commençant ce bouquin. Comme il est classé fantasy, je m'attendais à un univers fantasy, c'est-à-dire plus ou moins médiéval, où la nature jouerait une place prépondérante. Et bien, pas du tout ! Ça m'a un peu désarçonné et j'ai mis du temps à rentrer dedans à cause de ça, je pense.
    Par contre, une fois tout en place et l'intrigue lancée, c'est une histoire formidable que celle de Locke Lamora. C'est un personnage haut en couleurs, extrêmement doué pour les complots, et surtout attachant par ses faiblesses. Il est intéressant de constater à quel point les auteurs de littérature redoublent d'originalité dans leurs intrigues alors que les réalisateurs au cinéma ou de séries ne sont plus bons qu'à faire des adaptations !

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu dis, Jo, comme tu dis... Quoi qu'il en soit, ce livre est un formidable coup de coeur pour moi !

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ravi que ce livre, que j'avais proposé pour le Festival du Livre du Cercle des Huit, ait été sélectionné. C'est un véritable petit bijou d'originalité !

    RépondreSupprimer
  4. Un numéro de Fantasy au Petit-Déjeuner dédié aux deux premiers tomes de cette saga : Fantasy au Petit-Déjeuner: "Les Salauds Gentilshommes" par Scott Lynch

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Kahlan, je suis à la page 101 du Locke Lamora et je traine moi aussi un peu la jambe comme on dit, ta chronique me laisse espérer un sursaut d'intrigue, car il est vrai que certains passages sont un peu rébarbatifs, et pourtant je sens tellement de choses intéressantes là-dessous. Grâce à toi, je vais donc perséverer...

    RépondreSupprimer
  6. Oui, accroche-toi, ce serait dommage d'abandonner. Tiens moi au courant ! ;o)

    RépondreSupprimer