vendredi 26 mars 2021

Le pays des grottes sacrées, partie 2, de Jean M. Auel


On se retrouve aujourd’hui avec le tout dernier tome des Enfants de la Terre, de Jean M. Auel, une saga que j’ai commencée il y a une petite éternité et pour laquelle mon intérêt est allé en s’amenuisant avec les tomes, malheureusement. À la décharge de l’autrice, c’est une saga au long court et écrire autant sur un peuple préhistorique sans tomber dans la redondance était juste mission impossible. On avait fait le tour de la petite vie d’Ayla à la neuvième caverne bien avant d’en arriver là.

Nous retrouvons donc notre héroïne là où nous l’avions laissée à la fin du tome précédent. Elle poursuit son initiation pour devenir Zelandoni, un parcours exigeant qui lui demande beaucoup de son temps et l’oblige à négliger quelque peu son compagnon Jondalar et leur fille. On sent bien qu’elle touche au but mais la dernière partie du chemin sera semée d'embûches. Jean M. Auel excelle toujours autant à faire vivre des personnages intéressants, denses et attachants, surtout qu’il s’agit de Cro-Magnon, la gageure était quand même de taille et mérite d’être saluée.

Malgré tout, cela ne suffit pas. Ou plutôt, cela ne suffit plus, à ce stade de la saga. Dans ce dernier tome, il ne se passe pas grand-chose, au final, et les redondances sont nombreuses. L’autrice a tendance à se répéter inlassablement sur le mode de vie de ce peuple, sur les peintures des grottes visitées par Ayla, sur les chevaux, le loup, la Zelandonii, le Chant de la Mère et même sur des événements passés pas si éloignés et dont on se souvient parfaitement ! Tout cela alourdit considérablement le récit, au point de le rendre limite indigeste.

Et quand enfin il se passe quelque chose dans la dernière partie du roman, c’est la dégringolade avec une intrigue qui n’est qu’une resucée de celle des Chasseurs de Mammouths. Même si l’on ne peut pas nier qu’avec sa saga, Jean M. Auel ait popularisé des notions jusque-là réservées aux paléontologues - le travail de recherche effectué est juste étourdissant -, il n’empêche que ce final est pour moi une réelle déception. Il n’apporte rien à la série en dehors de répétitions fastidieuses et il eut, à mon sens, mieux valu s’arrêter aux Refuges de pierre.

Note : ★☆☆☆

Plus d'informations

Les Enfants de la Terre, tome 6 : Le pays des grottes sacrées, partie 2, de Jean M. Auel
Editions Pocket (2012) - 568 pages - Support audio - Littérature historique

Le Périple de Doniate d'Ayla la jeune Cro-Magnon continue. Son initiation aux secrets des shamans et le statut de Zelandoni auquel elle aspire sont exigeants, peu compatibles avec une deuxième grossesse et une vraie vie de couple. L'épreuve qu'elle va traverser avec son compagnon Jondalar transformera profondément la jeune femme et bouleversera les fondements mêmes de la tribu de la Neuvième Caverne.

Le site de l'autrice : http://www.jeanauel.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire