mercredi 25 novembre 2020

Oxygen, de Johanna Marines


On se retrouve aujourd’hui avec le nouveau roman de Johanna Marines, Oxygen, paru chez Snag le mois dernier. C’est ma seconde excursion dans l’univers de cette jeune autrice, mais je n’avais pas été tout à fait convaincue par Cendres, ses petites incohérences et ses clichés. Pas de quoi me décourager, cela dit, d’autant que le quatrième de couverture d’Oxygen m’a tout de suite intriguée. Alors d’emblée, merci à Babelio et aux éditions Snag pour cette découverte !

L’histoire se déroule dans le futur, notre futur. Après plusieurs cataclysmes, l’air n’est plus respirable sur la Terre alors ce qui reste de l’humanité s’est rassemblé dans une enclave autour de la ville Toronto. Dès la naissance, on implante dans le dos des nourrissons, sous la peau, des genres de bouteilles de plongée rechargeables censées grandir avec eux et leur permettre de respirer normalement. Une vraie prouesse technologique et médicale sauf que, bien sûr, la capacité de ces réserves d’air est fonction de la position sociale. Un point de départ qui m’a beaucoup plu par son originalité.

On suit les pas de Maïa, jeune étudiante en médecine, qui appartient à la classe moyenne et vit avec sa mère et une petite sœur malentendante. Son père, médecin lui aussi, est décédé quelques années plus tôt dans des conditions mystérieuses. Accident ou suicide ? Elle aimerait en avoir le cœur net mais elle sent bien que sa mère lui cache un certain nombre de choses. Alors que la révolte gronde en ville face aux inégalités d’accès à une ressource aussi vitale que l’air, Maïa et son ami Naos vont mener l’enquête et découvrir un complot à l’envergure inattendue.

J’ai beaucoup aimé ce roman, vraiment ! Johanna Marines évoque un futur effrayant où le simple fait de pouvoir respirer est conditionné par l’argent. Les questions environnementales mais aussi sociales sont très bien mises en valeur, créant un univers tout à fait passionnant. Je me suis très vite attachée à Maïa. C’est une jeune femme consciente de ses responsabilités envers sa famille, sa petite sœur en particulier, mais aussi ses patients et ses concitoyens en tant que futur médecin. Traumatisée par la disparition de son père, elle est en quête de vérité et elle est prête à tout pour l’obtenir, quitte à se mettre en danger.

Elle a une façon de se jeter dans la bataille avec les meilleures intentions qui m’a beaucoup touchée. On lui reprochera sans doute de prendre toute la misère du monde sur ses frêles épaules et c’est un peu vrai, mais j’ai trouvé que c’était très cohérent avec son caractère et cela ne m’a pas gênée. J’ai aimé ses failles, la manière dont elle se trompe, encore et encore, jusqu’à ce que ça lui pète vraiment au nez. Les personnages secondaires m’ont beaucoup plu aussi, de Sélène à Naos en passant par Jade, la proscrite.

En somme, c’est un roman truffé de bonnes idées que Johanna Marines nous propose là. Un univers riche et bien construit, une intrigue complexe et bien menée, des personnages attachants et une plume parfaitement fluide. De quoi passer un excellent moment de lecture !

Note : ★★

Plus d'informations

Oxygen, de Johanna Marines
Editions Snag (2020) - 497 pages - Support papier - Ados & YA

2216, la montée des eaux et la pollution ont transformé le monde actuel et augmentent les clivages entre la population. Elle ne doit sa survie qu’à la transplantation de bonbonnes d’oxygène avec différentes autonomies selon la catégorie sociale à laquelle on appartient. Mais comment vivre ses rêves quand l’air lui-même se vend et s’achète comme un vulgaire bien de consommation ? À Toronto, la rébellion commence. Maïa et Naos, en quête de vérité, devront choisir entre y participer ou subir le diktat de la société.

Page Facebook de l'autrice : https://www.facebook.com/JohannaMarinesAuteur/


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire