mardi 7 janvier 2020

Les refuges, de Jérôme Loubry


Première excursion dans l’univers de Jérôme Loubry et je sais déjà que j’y reviendrai. C’est dans le podcast Polar Avenue, qui n’existe malheureusement plus aujourd’hui et c’est bien dommage, que j’ai entendu parler de lui pour la première fois à l’automne dernier. Je me suis immédiatement procurée Les refuges mais j’ai dû patienter jusqu’au début de cette nouvelle année pour plonger dedans en compagnie de mes deux complices : Vidia, du blog Finite Incantatem, et Althéa.

L’histoire s’étire sur deux trames temporelles : l’une en 1949, sur une petite île au large de la Normandie, où l’on fait connaissance avec Suzanne, qui fait partie du personnel d’un camp de vacances pour enfants traumatisés par la guerre qui s’est achevée il y a peu ; l’autre en 1986, où l’on suit Sandrine, petite-fille de Suzanne, alors qu’elle se rend sur l’île prendre possession des affaires de son aïeule décédée. Une grand-mère qu’elle n’avait jamais rencontrée, et dont elle ne s’explique pas très bien le choix de vivre sur cette île paumée.

Dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire et surtout l’atmosphère qui se dégage de l’île. Destinée à devenir une réserve naturelle, elle n’est accessible qu’à très peu de personnes en dehors des quelques vieilles gens qui y terminent tranquillement leur vie. Tranquillement ? Hum, rien n’est moins sûr, comme ne va pas tarder à s’en apercevoir Sandrine. Tout y est empreint de mystère : les habitants à l’attitude bizarre, le vieux bunker d’apparence très glauque où était installé le camp de vacances, la forêt voisine et ses sombres aulnes, l’histoire dramatique des enfants du camp.

Difficile d’en dire plus sans spoiler qui que ce soit, ce que je ne voudrais surtout pas faire, ce serait trop dommage. Car malgré ce résumé assez basique, tout n’est pas si simple. Il y a une histoire dans l’histoire ; ou plutôt non, une histoire dans l’histoire dans l’histoire ! Bref, c’est compliqué, mais c’est hyper bien fait. L’un des meilleurs thrillers psychologiques que j’ai jamais lus. Et malgré une intrigue complexe, tout coule de source, le style est dynamique, on ne s’ennuie pas une seconde, et les pages se tournent toutes seules, on a bien du mal à en décrocher.

Vous êtes en panne de lecture ? N’hésitez pas à découvrir ce petit bijou, il vous fera à nouveau aimer la lecture. Au contraire, vous dévorez les livres à toute vitesse ? Eh bien, faites une pause et penchez-vous sur cette petite pépite car elle vaut vraiment le détour. Je débute quant à moi parfaitement bien l’année avec ce roman cinq étoiles et vais de ce pas me procurer les autres livres de Jérôme Loubry !

Note : ★★

Plus d'informations

Les refuges, de Jérôme Loubry
Editions de l’Épée (2019) - 395 pages - Support numérique - Thrillers & Polars

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte. Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a. Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ? Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ? Qui était vraiment sa grand-mère ? Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

La page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/loubryjerome/

4 commentaires:

  1. Tu m'as convaincu et ça fait pas mal de fois que je tourne autour de cet auteur avec son dernier les 12 chapitres je crois ! c'est noté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie ! Bonne lecture et bonne année à toi, ma Licorne. :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce titre mais tu me donnes bien envie de le découvrir! J'aime l'Histoire dans les histoires, ou les histoires dans l'Histoire aussi, alors je note avec plaisir!

    RépondreSupprimer