mercredi 6 février 2019

L'âme de l'empereur, de Brandon Sanderson


Brandon Sanderson est l’étoile montante de la fantasy, une étoile qui n’en finit plus de monter ! Après avoir découvert Elantris, la saga Fils-des-Brumes ainsi que le début de son grand œuvre Les archives de Roshar, je poursuis tranquillement mon voyage dans son monde, cette fois avec L’âme de l’empereur, un court roman dans lequel il s’essaie à quelque chose de plus intimiste. Une petite pépite aux influences asiatiques, qui se déroule dans le même univers qu’Elantris.

Ce que j’apprécie tout particulièrement chez cet auteur, c’est la magie sans cesse renouvelée que recèlent ses histoires. L’âme de l’empereur, malgré sa petite taille, ne déroge pas à la règle et nous offre un système de magie encore une fois captivant. Imaginez que vous puissiez transformer un objet en ré-écrivant une partie de son histoire à l’aide de tampons… Par exemple changer le mur d’une pièce totalement décrépie en véritable œuvre d’art, en lui faisant croire -au mur, oui !- que dans le passé un peintre renommé l’a utilisé comme toile. Fascinant, non ? Imaginez maintenant que quelqu’un tente d’appliquer ce concept… à une âme !

Et bien c’est l’histoire de Shai, Faussaire de métier, prisonnière des geôles de l’empereur, chargée de façonner une nouvelle âme à ce dernier qui est devenu une coquille vide suite à une blessure à la tête. Une telle Falsification est-elle seulement possible ? Obligée de relever le défi pour sauver sa vie, la jeune femme va très vite se prendre au jeu et déployer tout son talent pour y parvenir. Mais comment Sanderson parvient-il à nous intéresser à cette histoire et à développer tout un système de magie -et quelle incroyable magie !- en seulement 195 pages ? J’ai presque envie de dire que c’est l’apanage des grands.

Le récit tout entier tourne autour de Shai et la manière dont elle pratique son art. Elle ne connaît pas l’empereur et tout le défi consiste à lui reconstituer une âme qui soit le plus proche possible de ce qu’elle était avant l’accident. Personne ne doit se rendre compte qu’il n’est plus réellement lui-même. A partir de témoignages, de récits et du journal intime du souverain, elle a cent jours pour tenter de le cerner, le comprendre, aller au plus profond de son être. Parmi ses geôliers se trouve Gaotona, un grand du royaume en passe d’être déchu, un vieil homme plein de sagesse avec lequel elle va établir une relation émouvante.

Au final, L’âme de l’empereur s’avère être un petit bijou qui se lit très rapidement et non sans une certaine frustration car on en aurait voulu tellement plus. Un roman profond, qui touche au cœur et véhicule de nombreux messages tant philosophiques que poétiques ou artistiques. Une pépite à ne surtout pas manquer.

Note : ★★★★★

Plus d'informations

L'âme de l'empereur, de Brandon Sanderson
Editions Le Livre de Poche (2014) - 195 pages - Support numérique - Fantasy

La jeune Shai a été arrêtée alors qu’elle tentait de voler le Sceptre de Lune de l’Empereur. Mais au lieu d’être exécutée, ses geôliers concluent avec elle un marché : l’Empereur, resté inconscient après une tentative d’assassinat ratée, a besoin d’une nouvelle âme. Or, Shai est une jeune Forgeuse, une étrangère qui possède la capacité magique de modifier le passé d’un objet, et donc d’altérer le présent. Le destin de l’Empire repose sur une tâche impossible : comment forger le simulacre d’une âme qui serait meilleur que l’âme elle-même ? Shai doit agir vite si elle veut échapper au complot néfaste de ceux qui l’ont capturée.

Site de l'auteur : https://brandonsanderson.com/

2 commentaires:

  1. Whouaa ce roman a l'air vraiment génial ♥ Il va directement dans ma liste des livres que je compte lire ! Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors j'espère de tout cœur qu'il te plaira ! Merci de ton passage sur le blog.

      Supprimer