lundi 18 janvier 2016

Légion, de Brandon Sanderson


On se retrouve aujourd’hui avec une novella de Brandon Sanderson, quelque-chose de tout à fait différent de ce qu’on lui connaît habituellement. Exit la fantasy et les univers ultra-détaillés où chaque chose semble trouver naturellement sa place, où chaque situation, si insignifiante puisse-t-elle paraître, possède une importance parfois cruciale au cœur d’une intrigue complexe mais clairement maîtrisée. Légion est un récit fantastique très court, qui s’articule presque uniquement autour d’un personnage, Stephen Leeds.

Leeds est un homme atypique, c’est le moins que l’on puisse dire. Il est sujet à de nombreuses hallucinations, mais grâce à une intelligence hors du commun, il ne les subit pas, il les utilise. En effet, chacune de ces hallucinations prend vie à ses côtés, chacune avec sa propre personnalité, ses propres capacités et spécificités. C’est ainsi qu’il vit dans un immense manoir, dont chaque chambre est occupée par un de ce qu’il appelle ses « aspects ». Et c’est bien ce dont il s’agit, en définitive, puisqu’on comprend bien vite que chaque hallucination n’est ni plus ni moins qu’une part de lui-même. Il est bien sûr le seul à les voir, mais chacun semble doté d’une vie propre, et il peut dialoguer avec eux.

C’est ainsi qu’il a construit sa fortune, mettant l’intelligence de ses hallucinations au service des autres, moyennant finances bien entendu. Et c’est également ainsi qu’un beau matin, il voit débarquer chez lui une jeune femme requérant son aide pour retrouver une invention qui lui aurait été volée, un appareil capable de prendre des photos... du passé ! Imaginez toutes les possibilités qui s’offriraient au détenteur de pareil objet ? De quoi lever le mystère sur tout un tas d’événements passés, de quoi chambouler l’Histoire et pourquoi pas, prouver jusqu’à l’existence – ou la non existence – de Dieu ?

Encore une bien belle idée issue du terreau fertile de l’imagination de l’auteur ! Malgré tout, le format court est dérangeant, dans le sens où l’on n’a pas vraiment le temps de s’attacher à Stephen. De la même manière, l’intrigue pourrait s’avérait absolument passionnante, mais tout va trop vite, les événements s’enchaînent sans nous laisser le temps d’assimiler tous ses tenants et ses aboutissants. Tant et si bien qu’on passe un peu à côté, on lit sans vraiment se sentir très concerné par tout ça, et c’est franchement dommage. Un second tome, intitulé A fleur de peau, sort ce mois-ci aux éditions Le Livre de Poche. De quoi faire plus ample connaissance avec Stephen et ses hallucinations, de quoi peut-être leur vouer très bientôt davantage d’affection. Je tenterai !

Note : ★★★☆☆

Plus d'informations

Légion, de Brandon Sanderson
Editions Le Livre de Poche (2014) - 94 pages - Lu en format numérique - Fantastique et Horreur


« Mon nom est Légion, parce que nous sommes nombreux. » Ainsi parle le démon dans l’Évangile de Marc. Le héros de cette nouvelle, Stephen Leeds, surnommé Légion, est un être multiple : très intelligent, il peut apprendre n’importe quoi en très peu de temps, mais extériorise tous ses savoirs sous forme d’hallucinations, qui sont autant d’aspects de lui-même. Il vit reclus dans une grande maison, entouré de ces nombreuses entités hallucinatoires, toutes dotées de compétences hautement spécialisées. Il est riche, car il loue ses services à qui peut se les payer. Un jour, il est engagé pour enquêter sur la disparition d’un scientifique, inventeur d’un objet très particulier : un appareil photo capable de prendre des photos du passé…

Site de l'auteur : http://brandonsanderson.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire