samedi 14 février 2015

Hiver nucléaire

Le cas Jack Spark #3, de Victor Dixen

Editions Gallimard (2015)
Format poche, 832 pages
Fantastique & Horreur







La fin du monde est arrivée. Le ciel n'est plus qu'un immense nuage de cendres. La Terre n'est plus qu'un désert gelé. Les envahisseurs ont résolu d'exterminer jusqu'au dernier survivant. À moins que la résistance ne s'organise. À moins que Jack Spark ne parvienne à unir les derniers peuples libres. Dût-il sacrifier son amour pour Sinead, et tout ce qui reste d'humain en lui. Sous les glaces de l'hiver nucléaire brûlent les dernières lueurs d'espoir, et le plus terrible des secrets.

Ma chronique
C’est avec un réel enthousiasme que je me suis lancée dans ce troisième tome de la saga fantastique de Victor Dixen, Le cas Jack Spark, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il porte bien son titre ! Car c’est bel et bien au cœur d’un glacial Hiver nucléaire que l’on retrouve tous nos héros, à nouveau séparés, dispersés aux quatre coins d’une Terre complètement dévastée par l’arrivée des Xénotrons, cette fameuse race extraterrestre venue coloniser notre planète.

Je me souviens que j’avais déjà trouvé le deuxième tome plus sombre que le premier, mais avec celui-ci, on atteint des sommets ! En effet, les Xénotrons se sont abattus sur la Terre à bord de gigantesques météorites qui, comme au temps des dinosaures, ont plongé notre planète dans l’obscurité et le froid en soulevant des tonnes de poussière. Les températures sont en chute libre, le jour ressemble à s’y méprendre à la nuit, et des créatures qui ont tout de zombies envahissent les campagnes et bientôt les villes. C’est dans une véritable ambiance post-apocalyptique que Victor Dixen continue avec brio à détourner les contes de notre enfance.

Sombre donc, effrayant parfois, mais surtout terriblement addictif, voilà comment je décrirais ce roman. Car on ne s’ennuie pas une seconde, et l’auteur sait si bien mettre chacun de ses héros, tous ses héros, en danger que l’on se surprend à tourner les pages toujours plus vite, comme pour s’assurer qu’il n’ira quand même pas jusqu’à les sacrifier. Le fait-il ? A vous de le découvrir, mais soyez assurés que le voyage sera mouvementé ! Il est ici question de survie, et de rebondissements en habiles retournements de situation, vous découvrirez que les apparences sont bien souvent trompeuses. Et parfois, dans les situations désespérées, quand certains se laissent aller à la peur, d’autres se découvrent des qualités de super héros…

Chaque personnage a un rôle à jouer dans cette aventure, et j’ai trouvé ça très plaisant. Jack Spark a beau donner son nom à la saga, et en être le héros ou en tous cas le personnage principal, les autres sont loin d’être négligés. Chacun vit les choses à sa manière, subit des atrocités, les surmonte ou pas, évolue en un mot. Tout n’est pas noir ou blanc, les Fés, bien que du côté des humains, restent des prédateurs ; les exorcistes sont aussi capables d’ouvrir les yeux sur les excès de celui qui les mène. Et comble du bonheur, la mythologie mise en place par l’auteur, ou plutôt la manière dont il revisite la nôtre, tient parfaitement debout.

Pour ceux qui en douteraient encore, j’ai adoré ce roman ! Le suspense et l’action y sont vraiment omniprésents, et j’ai été littéralement bluffée par l’intrigue imaginée par l’auteur, pleine d’originalité et de fureur. Le style est très dynamique, expressif au possible avec certaines exclamations en gras et en gros dans le texte, et les personnages sont attachants du premier au dernier. Un grand merci à Victor Dixen et aux éditions Gallimard pour ce pur moment de plaisir. A lire de toute urgence !

Note : ★★★★★

2 commentaires:

  1. J'avais adoré Animale et je m'étais promis de découvrir cette saga aussi!!!!Avec ton avis aussi positif ca donne encore plus envie!!!!!!Je me renote donc!!!!!;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je te le conseille, c'est original et dynamique, je me régale avec cette saga ! Merci d'être passée, Stelphique.

      Supprimer