mercredi 1 août 2012

Nuit noire, étoiles mortes

Titre : Nuit noire, étoiles mortes
Auteur : Stephen King

Cycle : Aucun - Tome : Aucun
Date de sortie : 1er mars 2012
EAN : 9782226239938

Présentation de l'éditeur :
1922 : Un fermier du Nebraska assassine sa femme avec la complicité de leur fils pour l’empêcher de vendre sa propriété à un éleveur de porcs. Le début d’une véritable descente aux enfers dans un univers de violence et de paranoïa.
Grand Chauffeur : Un auteur de polar se fait violer sauvagement au bord d’une route. Rendue à moitié folle par l’agression, elle décide de se venger elle-même de l’homme et de son effrayante complice…
Extension Claire : Un homme atteint d’un cancer, fait un pacte faustien avec un inconnu : en échange d’un peu de vie, il vend un ami d’enfance dont il a toujours été jaloux pour souffrir (ô combien !) à sa place…
Bon Ménage : Une femme découvre par hasard qu’elle vit depuis plus de vingt ans aux côtés d’un tueur en série. Que va-t-il se passer maintenant qu’il sait qu’elle sait ?

Ma critique :
La nouvelle est un art dont je ne suis généralement pas très fan. J'aime les intrigues solidement bâties, qui se déroulent dans des univers très aboutis, avec des personnages dont on découvre lentement le caractère façonné par leurs expériences passées. Difficile de retrouver tout ça dans une nouvelle, où le rythme se doit d'être plus rapide, les longues descriptions et les réflexions philosophiques quasi bannies… Résultat des courses : le dernier recueil de Stephen King, Nuit noire, étoiles mortes, stagnait dans ma pile de livres à lire depuis quelques semaines.

J'ai donc allègrement profité d'une lecture commune organisée sur Imag'In et également proposée aux membres de Livraddict pour me lancer ! Quatre nouvelles dans ce recueil, quatre nouvelles dans lesquelles il est, comme souvent chez Stephen King, question de gens ordinaires confrontés à des situations extraordinaires et d’une noirceur hors du commun. Sous nos yeux ahuris, ces personnages, qui n’ont a priori rien de fondamentalement mauvais, se retrouvent poussés par les circonstances à commettre des actions répréhensibles ou moralement condamnables en tous cas.

Comment monsieur Tout-le-monde en arrive-t-il à assassiner sa femme pour quelques arpents de terre ? Comment un écrivain dont les héroïnes sont de charmantes petites vieilles décide-t-elle un beau matin de se faire justice elle-même ? Comment un homme condamné reporte-t-il sans le moindre scrupule la malédiction dont il est victime sur son ami d’enfance ? Comment, enfin, une femme aimante réagit-elle lorsqu’elle découvre que l’époux avec lequel elle vit depuis 27 ans est un tueur en série ? Connaît-on réellement ses proches ? Et cet autre qui sommeille en nous, si sombre, si noir, en a-t-on seulement conscience ? Les pires monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit…

La première de ces quatre nouvelles est celle qui m’a le moins plu, peut-être parce que le personnage principal ne m’était guère sympathique et qu’une partie de moi le soupçonnait d’être capable du pire. Les trois autres en revanche ont su me charmer. Pas de blablas inutiles, un style corrosif empreint d’humour noir qui met parfois mal à l’aise, des situations qui poussent à la réflexion. On se demande de quelle façon on réagirait dans de telles circonstances, ça m’a rappelé des paroles d’un morceau de Jean-Jacques Goldman sur la guerre : « Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens, si j’avais été Allemand ? »

Qui sait à quelles extrémités les circonstances peuvent nous pousser ? Quelles sont les limites imposées par notre conscience, notre sens moral ? Un recueil où Stephen King explore une fois de plus, et avec quel brio, la psychologie humaine, et qui s’est avéré être réellement intéressant.

Lecture commune avec : AlthéaCharlène, Lysandre, Piplo, Tiffany, Tous les livres, Jolly Roger.

13 commentaires:

  1. C'est encore plus sympa maintenant que j'ai un blog à moi, merci de m'y avoir encouragée ! Un recueil vraiment sympa que je ne regrette pas d'avoir lu en votre compagnie...

    RépondreSupprimer
  2. C'est drôle que la première nouvelle t'a le moins plu alors que moi c'est tout le contraire, je l'ai adoré !!! les autres aussi sont très bonne, mais après cette lecture c'est celle qui me reste le plus en tête.
    Un tout grand MERCI pour l'organisation de cette LC, je ne l'aurai très certainement pas lu si non...

    RépondreSupprimer
  3. J'avais moi-même du mal à me lancer, et pourtant je suis une grande fan de King. A plusieurs, c'est toujours plus sympa et motivant !

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas voulu tenter cette LC parce qu'il s'agissait de nouvelles et que tout comme tu l'indiques en tête de ton avis, j'ai du mal à apprécier ce genre pour les mêmes raisons que toi. Apparemment, j'aurais dû me le lire. Je le note pour plus tard du coup :)

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ta chronique ! Moi j'ai beaucoup aimé la première nouvelle contrairement à toi.
    J'ai beaucoup aimé ce livre ! Merci d'avoir organisé cette Lecture Commune !

    RépondreSupprimer
  6. C'est un art dans lequel il excelle, et pourtant ce n'est pas évident d'intéresser le lecteur en si peu de pages !

    RépondreSupprimer
  7. Un super moment pour moi aussi (en même temps je suis fan!!!)
    Merci pour cette LC!! (même si à la lecture de ton billet je ne comprends plus trop si c'est toi qui l'organise: le lien que tu donnes renvoie sur une autre page...)
    Bref une belle lecture pleine d'horreur!!!

    RépondreSupprimer
  8. Je suis contente que tu l'aies apprécié !
    Pour l'explication, eTemporel est mon blog perso. Imag'In est un blog collectif, et c'est sur ce dernier que nous avons organisé la LC. Mais comme nous n'étions que très peu, et que je traîne beaucoup aussi sur Livraddict, j'ai eu l'idée d'en parler là-bas aussi ! ^^

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour les explications ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Merci d'avoir organiser cette LC, car vu mon amour pour les nouvelles je ne me serais probablement pas jetée à l'eau de moi-même. Comme Tiffany j'ai beaucoup aimé la première nouvelle, elle est plus dans la lignée de ce que j'aime chez King.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai adoré, en digne fan de King que je suis ! J'ai trouvé que la première nouvelle était la plus effrayante, mais j'ai aussi beaucoup aimé les autres. Merci !

    RépondreSupprimer
  12. C'est un livre que j'aimerais beaucoup pour découvrir, merci pour ta chronique ^^.

    RépondreSupprimer