samedi 31 août 2019

Harry Potter et l'Ordre du Phénix, de J.K. Rowling


La vie à Poudlard ne sera plus jamais la même, ça au moins, c’est une certitude. Avec Harry Potter et l’Ordre du Phénix, je poursuis ma relecture de la saga et j’avance dans mon challenge HP 2019. Si la fin du tome précédent laissait présager des aventures beaucoup plus sombres, le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci confirme la tendance. On retrouve nos jeunes héros au seuil de leur cinquième année au collège Poudlard, et elle s’annonce animée. En effet, Lord Voldemort est de retour mais rares sont encore ceux qui acceptent de regarder la vérité en face…

C’est un tome un peu longuet que nous avons là. L’intrigue met beaucoup de temps à se mettre en place. Entre la découverte de l’Ordre du Phénix et de ses secrets, et la manière dont Dolores Ombrage étend sa funeste influence sur Poudlard, la frustration atteint des sommets. Pourtant, c’est un tome extrêmement important dans la saga, parce qu’il marque un tournant mais aussi car il est truffé de révélations. On apprend beaucoup de choses, sur Sirius et James Potter, sur le professeur Rogue, sur Neville et ses parents, sur le pourquoi du comment Voldemort s’en est pris à Harry quand il était petit. Tout cela est passionnant !

Si c’est l’un de mes tomes préférés, malgré sa longueur, c’est aussi parce que les personnages, les ados pour commencer mais pas que, révèlent énormément de profondeur. J’ai adoré l’armée de Dumbledore et l’entraide qui s’établit entre ses membres, avec la complicité des professeurs. J’ai beaucoup apprécié le final aussi : la puissance déployée par Dumbledore, dont on a enfin un bref aperçu, mais aussi les terribles erreurs qu’il commet, si lourdes de conséquences. Les sentiments de Harry sont très complexes dans ce tome, mais ils sonnent terriblement juste et on a vraiment l’impression d’être dans sa tête, plus que dans les volumes précédents.

Alors certains se sont montrés agacés par Harry et d’une certaine manière, je les comprends. Car c’est vrai qu’il devient colérique, obstiné, limite égoïste et toujours persuadé de tout savoir mieux que les autres. Mais j’en appelle aux parents qui ont un ado sous leur toit : ne sont-ils pas un peu tous comme ça ? Je retrouve parfois les réactions de mon fils dans les siennes, personnellement ! Au final, oui, Harry Potter et l’Ordre du Phénix est un peu longuet, c’est vrai, mais je crois aussi qu’il aurait eu moins d’impact si l’autrice ne s’était pas attardée sur certains détails. J’ai passé un excellent moment de lecture et je lirai la suite dans le courant de l’automne.

Note : ★★★★★

Plus d'informations

Harry Potter, tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix, de J.K. Rowling
Gallimard Jeunesse (2003) - 976 pages - Support papier - Fantastique & Horreur

A quinze ans, Harry s'apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s'il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n'a jamais été aussi anxieux. L'adolescence, la perspective des examens importants en fin d'année et ces étranges cauchemars... Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d'une véritable lutte de pouvoir. La résistance s'organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours...

Site de l'auteur : https://www.jkrowling.com/

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. C'est seulement ma deuxième lecture et j'en suis à redécouvrir certains détails que j'avais oubliés. C'est top ! ;)

      Supprimer
  2. Comme toi c'est un de mes tomes préférés, avec ces liens au sein de l'AD et cette fin. Par contre je ne l'ai pas trouvé longuet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste que le message "Ombrage est le mal" est un peu trop appuyé à mon goût, disons ! Mais sinon, il est top et apporte plein d'éléments importants. Merci de ton passage ici, Piplo !

      Supprimer