vendredi 19 juillet 2019

Du feu de l'enfer, de Cédric Sire


On se retrouve aujourd’hui avec un thriller de Cédric Sire paru il y a déjà deux ans : Du feu de l’enfer. Un roman sans la moindre trace de fantastique, contrairement à ce que l’auteur nous propose d’habitude. Une histoire en dehors de la trame de celle de son duo d’enquêteurs fétiche, Alexandre Vauvert et Eva Svärta. De quoi déstabiliser quelque peu le lecteur, mais de quoi le rendre curieux aussi. D’autant plus que c’est au cœur d’un culte satanique que l’auteur nous emporte cette fois, aux côtés d’un frère et une sœur aux relations pour le moins houleuses.

Manon est thanatopractrice, elle maquille les cadavres avant leurs obsèques. Ariel, son frère cadet, est un truand à la petite semaine qui va se retrouver mêlé aux effroyables intrigues d’un club satanique et y entraîner sa sœur bien malgré elle. Si l’on s’attache rapidement à la première, travailleuse, discrète, on déteste tout aussi vite le second. C’est un lâche doublé d’un égoïste prêt à sacrifier sa propre sœur pour sauver sa misérable peau ! On se demande bien pourquoi Manon lui passe tant de choses, surtout que ça dure depuis l’enfance, qu’elle a déjà eu à en subir de lourdes conséquences et que cela continue, encore et toujours. Entre eux, un flic : Franck Raynal.

De mémoire, c’est l’une des rares fois chez Cédric Sire qu’on ne vit pas l’histoire à travers le regard de l’enquêteur, même si certains chapitres lui sont dédiés. C’est un roman très sombre, avec nombre de scènes de barbarie, à commencer par la première, mais les tueurs auxquels on a affaire ici sont à la mesure de ces horreurs. Ils œuvrent en groupe, masqués, lors de rituels sataniques, n’éprouvent aucun scrupule, sont sans pitié et se repaissent de toute cette violence. Ils sont suffisamment puissants pour maquiller leurs crimes et ne pas être inquiétés. Comment les confondre quand la police elle-même est corrompue ?

Certains diront sans doute que cette intrigue n’a rien de très original. Peut-être… Il n’empêche que Du feu de l’enfer est un véritable page-turner qu’on n’arrive pas à lâcher. Les événements s’enchaînent à toute vitesse, le rythme est effréné, les chapitres courts. Et quand les ténèbres débordent même sur les âmes les plus pures, il est permis de s’inquiéter. J’ai beaucoup aimé ce roman. Ce n’est pas mon préféré de l’auteur, la faute à un retournement de situation trop prévisible, mais ça reste une bonne histoire, visuelle -un peu trop par moments !- et addictive à souhaits.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

Du feu de l'enfer, de Cédric Sire
Editions Presses de la cité (2017) - 554 pages - Support numérique - Thrillers & Polars

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.

Site de l'auteur : https://www.cedric-sire.com/

0 commentaires:

Publier un commentaire