mercredi 20 février 2019

Oiseau de nuit, de Robert Bryndza


C’est des pistes enneigées que je vous propose aujourd’hui la chronique d’un thriller paru aux éditions Belfond : Oiseau de nuit, de Robert Bryndza. J’avais beaucoup aimé La fille sous la glace, la première aventure de la DCI Erika Foster. Premier polar d’un auteur de comédies romantiques, il avait remporté un vif succès en France comme à l’étranger. C’est donc avec curiosité que j’ai postulé à la masse critique de Babelio en janvier pour lire ce second volet, et avec grand plaisir que je me suis plongée dans cette nouvelle enquête.

On retrouve Erika, notre enquêtrice meurtrie par la vie et surtout la mort de son mari, en pleine canicule à Londres. Elle est appelée sur une sordide scène de crime : le corps d’un médecin a été retrouvé nu, attaché dans son lit, asphyxié par un sac en plastique sur sa tête. De toute évidence, le pauvre homme ne s’est pas lui-même donné la mort. Quand un second cadavre est retrouvé dans des circonstances similaires, cela ne fait plus aucun doute, il s’agit d’un serial killer. Dès lors la jeune femme se lance sur sa piste mais quand elle annonce qu’il s’agit d’une tueuse et non d’un tueur, rares sont ceux qui la suivent.

Car Erika n’est pas particulièrement douée avec les gens, il faut bien le dire. Elle manque souvent de diplomatie et se refuse à pratiquer la langue de bois. Elle a également tendance à n’en faire qu’à sa tête ce qui, dans le cadre de son métier, lui attire souvent des ennuis, en particulier avec sa hiérarchie. Son instinct est pourtant sûr, mais elle va se rendre compte que cela ne suffit pas. Surtout sur cette enquête, que ses supérieurs ont l’air de vouloir régler aussi vite que possible, quitte à lui imposer leurs propres conclusions, aussi abracadabrantes soient-elles.

Seulement quand son meilleur ami se retrouve soudain impliqué, il n’est plus question de laisser faire. Erika se lance dans l’enquête corps et âme, au mépris d’un danger pourtant bien réel. En tant que lecteur, on connaît l’identité de la tueuse assez rapidement, tout l’intérêt consiste à comprendre ses motivations. L’auteur alterne les points de vue et on flirte avec elle jusqu’à la fin du livre. On découvre les atrocités qu’elle a subies tout au long de sa vie, les névroses qu’elle a développées et pourquoi. Par moments, on se surprend à la plaindre, à avoir envie de comprendre. Erika elle-même est curieusement déstabilisée par cette femme.

Au final, tout cela nous donne un roman très addictif, qu’on lit presque d’une traite sans voir le temps passer. J’ai beaucoup aimé cette histoire qui, même si elle ne révolutionne pas le genre, se révèle efficace et prenante. Erika est un personnage attachant. A un instant clé de son existence, elle ne passe pas une journée sans penser à la disparition de son époux et malgré tout, le temps commence à faire son œuvre, ce qui ne va pas sans culpabilité de sa part. Une histoire percutante, avec une héroïne tout en nuances, fragile mais déterminée. J’attends le prochain tome, annoncé à l’automne, avec grande impatience.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

Oiseau de nuit, de Robert Bryndza
Editions Belfond (2019) - 408 pages - Support papier - Thrillers & Polars

Londres, aujourd'hui. Au cœur d'une nuit caniculaire, l'inspectrice Erika Foster est appelée sur une épouvantable scène de crime : un chirurgien renommé vient d'être retrouvé asphyxié dans son lit, nu, un sac plastique sur la tête, les poignets attachés. Jeu sexuel qui aurait mal tourné ? C'est ce que peut laisser croire la présence d'une revue gay à ses côtés. Quelques jours plus tard, le corps d'un journaliste de tabloïds est découvert dans des circonstances similaires. Pour Erika Foster et son équipe le doute n'est plus permis : un serial killer rôde. Mais quel est son mobile ? Pourquoi ses victimes sont-elles toutes des hommes brillants, à la vie très secrète ? Comment les choisit-il ? Alors qu'une vague de chaleur plonge la ville en pleine torpeur, Erika va devoir garder son sang-froid pour débusquer ce tueur noctambule, avant qu'il ne frappe de nouveau. Mais qui sait qui il observe en ce moment même ? Et si Erika n'était pas aussi en sécurité qu'elle le croit ?

Site de l'auteur : https://robertbryndza.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire