jeudi 7 février 2019

Le volcryn, de George R. R. Martin


On se retrouve aujourd’hui avec un roman qui a remporté le prix Locus du roman court en 1981. Un roman de George R.R. Martin, que l’on ne présente plus, dans un registre bien différent de celui du Trône de Fer. Le volcryn est une histoire de science-fiction, un huis-clos qui se déroule à bord d’un vaisseau spatial sous l’autorité du Commandant Royd Eris. Un récit récemment adapté en série, que je voulais lire avant de me lancer dans l’adaptation justement.

C’est l’édition ActuSF de 2012 que j’ai lue. Autant le dire, je trouve la couverture hideuse et si on ne m’avait pas parlé de ce texte en termes élogieux, je ne me serais jamais lancée dans ce roman, pas même avec le nom de Martin gravé dessus en lettres clignotantes ! Mais parlons plutôt de son contenu.

On suit les neuf membres de l’équipage de l’Armageddon, partis à la poursuite des volcryns, une race extra-terrestre qui parcourt l’univers depuis la création et qui semble enfin se trouver à portée humaine. Au fil du voyage, le confinement aidant, les tensions apparaissent et quand le télépathe du groupe se met à évoquer un mystérieux danger, l’ambiance devient carrément explosive. D’autant plus que le Commande Eris refuse de se montrer autrement que sous forme holographique… Paranoïa, meurtres, les choses ne tardent pas à dégénérer.

J’ai eu un peu de mal à rentrer dedans, je l’avoue. Je trouvais les personnages nombreux, j’avais du mal à les distinguer les uns des autres et l’auteur les dépeint avec une certaine froideur qui, il faut bien le dire, n’incite guère à l’empathie. Jusqu’au milieu de la novella à peu près… Ensuite, les choses s’accélèrent soudain et on se retrouve happé par cette histoire. La tension monte, Martin arrive à créer une atmosphère de plus en plus étouffante. Le lecteur s’interroge en même temps que les membres de l’équipage.

Qui est Royd Eris ? Un original sociopathe ou une intelligence artificielle ? Est-il responsable des événements qui surviennent à bord de l’Armageddon, ou sont-ce plutôt ces fameux volcryns qui cherchent à les écarter ? Dès lors, on n’a plus qu’une idée en tête, tourner les pages toujours plus vite pour avoir la réponse à ces questions ! Une très agréable surprise, qui donne envie de lire d’autres ouvrages de George Martin dans des registres hors fantasy.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

Le volcryn, de George R. R. Martin
Editions ActuSF (2012) - 173 pages - Support numérique - Science-fiction

Les légendes parlent d’une race d’extraterrestres fabuleuse parcourant lentement l’espace, aux manettes de gigantesques vaisseaux à l’apparence de cités d’ombre... Moi, Karoly d’Branin, je leur ai voué ma vie, et mes inlassables recherches m’ont enfin permis de les localiser. Avec mon équipe, nous avons embarqué à bord de l’Armageddon, vaisseau du commandant Royd Eris. Et dans peu de temps, les volcryns seront enfin à notre portée. Mais en attendant, l’ambiance est de plus en plus pesante entre nous... Royd Eris refuse d’apparaître physiquement, préférant user d’hologrammes et de communicateurs muraux ... Et Thale Lasamer, notre télépathe, fait état d’une menace sourde et mystérieuse... Peu importe ! Mes volcryns sont tout proches, et je ne les laisserai pas filer !

Site de l'auteur : http://www.georgerrmartin.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire