samedi 8 septembre 2018

Hex, de Thomas Olde Heuvelt


Si tu devais décider de la mort de quelqu’un, qui choisirais-tu : ton propre fils ou un village entier ? Ces quelques mots prononcés au détour d’une conversation entre un père et son fils prennent des allures de prophétie une fois tournée la dernière page de ce roman. Hex, c’est l’histoire d’une famille qui vit à Black Spring, une petite ville plutôt agréable de la vallée de l’Hudson. Il y a Steve, le père, Jocelyn, la mère, Tyler et Matt, les deux garçons de dix-sept et treize ans, et celle qu’ils surnomment Mamie, une sorcière qui hante la ville depuis des centaines d’années…

Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas plongée dans pareille histoire, et je l’ai fait avec une certaine délectation, il faut bien le dire. J’attendais beaucoup de ce roman et je n’ai vraiment pas été déçue même si en commençant ma lecture, j’espérais peut-être un tout petit peu plus d’action. Au final, je me suis très vite rendue compte que ce n’était pas le propos, et j’ai savouré ce qu’on m’offrait. Un peu moins de deux mois avant Halloween, j’ai envie de le conseiller à tous les amateurs de frissons.

Crédit image : @FVaillancourt
C’est un récit original et extrêmement bien mené. On découvre d’abord comment les habitants de Black Spring vivent avec Katherine, la sorcière. Comment ils la dissimulent au reste du monde parce qu’ils craignent qu’elle ne soit la victime d’expériences de la part des curieux, de l’armée ou des scientifiques, et qu’elle ne s’en prenne ensuite à eux. Comment elle les retient à Black Spring aussi, leur envoyant des pensées suicidaires dès qu’ils restent éloignés trop longtemps. Et puis il y a ce petit groupe de jeunes avides de liberté et qui commencent à étouffer au sein de pareille communauté. On se dit que ça ne pouvait pas se passer autrement, mais on est encore bien loin du compte...

Tout du long, la tension monte, monte, monte et les pages se tournent toutes seules et à toute vitesse ! La peur n’est pas très bonne conseillère, ça n’a jamais été aussi vrai et Thomas Olde Heuvelt est décidément un maître ès ambiance pesante et horrifique ! La situation est explosive et le lecteur sent bien qu’une tempête va se déchaîner. On a envie de savoir quel en sera le déclencheur, ce qui va se passer et comment tout ça va se terminer pour Steve et sa famille. Les habitants de Black Spring réussiront-ils à vaincre le Mal ? Le trouveront-ils vraiment là où ils le cherchent ?

Ce roman a été un véritable coup de cœur ! J’ai adoré l’habileté de l’auteur à nous propulser dans cette terrible ambiance, à décrire la montée de la peur et de la folie qui s’empare des habitants de Black Spring. J’ai adoré les personnages, auxquels je me suis identifiée sans peine, y compris Steve, le père - désolée Woody, moi il me parle, cet homme-là ! ;) - et même Katherine, pauvre femme, victime de la bêtise des hommes. Enfin, j’ai adoré le dénouement ! Il est rare que je me dise qu’une histoire se termine exactement comme elle le devrait, mais c’était le cas ici, la fin était juste parfaite. Un petit bijou à ne pas manquer !

Note : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Plus d'informations

Hex, de Thomas Olde Heuvelt
Editions Bragelonne (2017) - 408 pages - Support numérique - Fantastique & Horreur

Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu'à la mort. Quiconque y vient n'en repart jamais. Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s'y sont tellement habitués qu'il leur arrive d'oublier sa présence. Ou la menace qu'elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu'on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar...

Site de l'auteur : https://oldeheuvelt.com/

2 commentaires:

  1. Un avis qui m'intéresse beaucoup car je l'ai lu il y a quelques mois, mais pas apprécié plus que ça. :-) Comme tu le dis, la tension monte tout du long, mais justement, j'ai trouvé que ce crescendo état bieeeeeeen trop long ! La chute n'a que peu de place dans l'histoire, et j'ai trouvé ça dommage.

    Ceci dit, Katherine (il me semble que c'est le nom de la sorcière), continuera à me filer la frousse un bon moment. Il y a un petit côté Blair Witch Project au récit, et ça, c'est top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est toujours intéressant de confronter nos avis, en effet. Je me suis laissée emportée si facilement, j'étais dedans et il me menait par le bout du nez ! ^^

      Supprimer