lundi 20 juin 2016

Je suis Pilgrim, de Terry Hayes


Terry Hayes a beau signer, avec Je suis Pilgrim, son tout premier roman, il n'en est pas moins bien connu des cinéphiles en tant que scénariste et producteur. C'est un polar à mi-chemin entre thriller et roman d'espionnage qu'il nous livre ici, un joli pavé aux débuts un peu déstabilisants, mais qui s'avère par la suite vraiment passionnant. On y suit Scott Murdoch, agent du renseignement américain à la retraite. Sous le nom d'emprunt de Jude Garrett, il a signé un livre édifiant traitant des meilleures techniques d'investigation, basé sur son expérience sur le terrain. Il collabore régulièrement avec son ami Ben Bradley, flic au NYPD, et un jour, appelé sur une scène de crime particulièrement glauque, il réalise que l'assassin s'est inspiré de son ouvrage pour commettre le crime parfait.

Une entrée en matière qui peut paraître assez classique, et j'avoue que les cents premières pages du roman ont été quelques peu déstabilisantes. Je ne voyais pas très bien où l'auteur voulait m'emmener, et disons-le clairement, je m'ennuyais un peu et je commençais à m'inquiéter des nombreuses autres pages à venir. Murdoch nous fait partager ses souvenirs au sein de la Division, et c'est dans ce contexte qu'il se met à nous parler d'un homme, un terroriste international, appelé le Sarrasin. Il nous raconte sa jeunesse en Arabie-Saoudite, puis son adolescence et dans quelles terribles circonstances il en est venu à ourdir le pire scénario que l'on puisse imaginer contre l'occident. Et brusquement, ça devient passionnant ! On assiste non sans incrédulité à la traque d'un homme déterminé à anéantir les États-Unis, un homme dont nul ne connaît tout d'abord l'identité mais dont l'affreux plan terrifie toute la chaîne de commandement américain.

Terry Hayes sait parfaitement où il veut nous emmener, et plus les pages défilent, plus la traque se transforme en course contre la montre, plus la tension monte et devient palpable. L'intrigue est extrêmement bien construite, tout finit par se recouper, de l'enquête criminelle à New-York à une rencontre avec une policière turque et son fils trisomique. Bien que le roman soit plutôt du genre épais, la lecture s'avère très fluide, parce qu'on a réellement envie de savoir ce qui va se passer, si Murdoch va réussir à arrêter ce fou furieux, et si oui de quelle manière. Le style de l'auteur est très visuel, et il happe le lecteur aussi facilement que le scénariste happait les téléspectateurs. Il nous plonge dans l'univers des services secrets, évoquant leurs techniques et leurs modes opératoires, jusqu'au réseau d'écoutes Échelon lui-même. Si l'histoire reste bien évidemment fictive, tout est présenté de manière si réaliste qu'on se laisse aisément prendre au jeu.

Un véritable puzzle, un page-turner à côté duquel il ne faut pas passer. Ne vous laissez surtout pas décourager par les premières pages assez obscures, continuez, immergez-vous dans le quotidien de ce drôle de retraité, vous ne le regretterez pas. Un roman d'espionnage très actuel, diablement efficace et qui, par bien des côtés, fait réellement froid dans le dos.

Lecture commune avec : Aristide, Charlène, Jorian, Lysandre, Mathys.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

Je suis Pilgrim, de Terry Hayes
Editions JC Lattès (2014) - 600 pages - Lu en format numérique - Thrillers et Polars

Pilgrim est le nom de code d’un homme qui n’existe pas. Il a autrefois dirigé une unité spéciale du Renseignement américain. Avant de prendre une retraite dans l’anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d'agent secret va bientôt le rattraper... Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d’Arabie saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire de recherche syrien ultra-secret. Des cadavres encore fumants trouvés dans les montagnes de l’Hindu Kush. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et un fil rouge, reliant tous ces événements, qu'un homme est résolu à suivre jusqu’au bout.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire