mardi 18 novembre 2014

Une nouvelle étoile

Le Royaume des Loups #6, de Kathryn Lasky

Editions Pocket (2013)
Format poche, 212 pages
Pour les 9/12 ans








Un grand froid a saisi le royaume des loups. L'équilibre de la nature, qui faisait la force de la meute, s'est complètement effondré. Contraints de trouver une nouvelle terre, les loups entament un long et périlleux voyage à travers la Mer Gelée. Faolan sera-t-il capable de mener cette expédition jusqu'au Pays Bleu ?

Ma chronique
Beaucoup de retard dans les lectures imposées par fiston... Des lectures jeunesse, donc, pour les 9/12 ans, mais qui le sont de moins en moins, et cette suite du Royaume des Loups, de Kathryn Lasky est un peu ce que j’appellerais un « résidu », c'est à dire un ouvrage que, passé un certain âge, on lit surtout parce qu'on a commencé la série et qu'on aimerait en connaître la fin, mais qui ne nous intéresse plus vraiment. A 12 ans donc, les aventures de Faolan et de ses amis sont terriblement gentillettes, et ce n'est pas ce sixième opus, intitulé Une nouvelle étoile, qui va faire exception.

D'après ce que j'ai compris, il s'agit du dernier tome de la saga. Notre jeune loup et ses compagnons, qu'ils soient loups, ours ou chouette, fuient l'hiver éternel qui s'est installé au Par-delà et sont en route pour le Pays Bleu. Sur leurs traces et de plus en plus près, l'affreux Heep le Barbare, qui ne s'est pas remis de la défection de sa femelle, et semble bien décidé à se débarrasser d'elle, et de Faolan par la même occasion. C'est leur parcours semé d'embûches qui nous est conté ici, et bien que ça se lise très vite et facilement grâce au style simplissime adopté par l'auteur, on ne peut pas vraiment dire que ce soit passionnant.

Encore une fois, et c'est bien normal en littérature jeunesse, il est essentiellement question d'amitié et d'entraide dans ce volume. Mais quand le propos est trop appuyé, ou redondant comme c'est le cas ici, les bons sentiments ont tendance à devenir limite écœurants. De rencontres inattendues et originales (des aigles, des macareux, des narvals et des baleines, un papillon de nuit...) en péripéties non dénuées d'un certain mysticisme auquel on a beaucoup de mal à croire, la petite communauté finit par atteindre ce fameux Pays Bleu. Malheureusement, au cours de ce si long voyage, le lecteur perd graduellement tout intérêt pour ce qu'il est en train de lire et c'est bien dommage.

Une saga qui avait plutôt bien commencé en nous plongeant au cœur de la meute, mais qui s'est très vite essoufflée comme si l'auteur ne savait plus très bien quoi raconter ; quant au dénouement, il en devient un soulagement, tant pour petits que grands.

Note : ★☆☆☆☆

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire