mardi 1 mai 2012

Le cahier à fleurs

Titre : Le cahier à fleurs
Auteur : Laurent Galandon
Illustrateur : Viviane Nicaise & Jérôme Maffre

Cycle : Le cahier à fleurs - Tome : 1 & 2
Date de sortie : 2 avril 2012
EAN : 9782818905692

Présentation de l'éditeur :
Paris, 1983. Le concert d'un jeune violoniste turc est interrompu par le malaise d'un spectateur. Alors que les secours sont attendus, le vieillard prononce quelques mots qui attirent l'attention du musicien. Dès le lendemain, il se rend au chevet du vieil homme. Dikran Sarian se lance alors dans un long récit : celui du premier génocide du 20e siècle, le génocide arménien. Anatolie, 1915. Dikran a neuf ans. Sur ordre d'Istanbul, l'armée ottomane rassemble les hommes et les supprime sommairement. Femmes, vieillards et enfants sont évacués et contraints à une longue marche vers la mort. Le jeune musicien écoute avec intérêt le récit de Dikran... Plus qu'une histoire, un bouleversement dans ses croyances et convictions.

Ma critique :
Quelle manière ludique de s'acquitter du devoir de mémoire ! C'est à l'occasion d'une lecture commune organisée sur Imag'In que j'ai découvert cette magnifique bande-dessinée dont je vous présente ici l'intégrale, parue aux éditions Bamboo au début du mois. Dans Le cahier à fleurs, Laurent Galandon évoque le controversé génocide arménien au travers de l'histoire d'un manuscrit, sur lequel figure une émouvante partition pour violoniste.

On découvre cette histoire à travers les yeux de deux enfants issus d'une famille arménienne dont la vie bascule brusquement dans le drame. Plongés dans une situation qui les dépasse complètement, ils ne réagissent pas, pour commencer, comme s'ils n'arrivaient pas à y croire. Ils vivent avec les Turcs depuis toujours, comment pourraient-ils avoir envie de leur faire du mal ? Les faits sont extrêmement durs, et pourtant la dessinatrice, Viviane Nicaise, nous raconte cette tragédie avec pudeur et sensibilité.

Je connais peu le monde de la bande-dessinée, et je n'imaginais pas qu'on puisse transmettre des émotions aussi fortes par le dessin et un scénario habile. En effet, tout part de deux personnages qui se croisent, presque par hasard, autour de la musique dont on dit qu'elle adoucit les mœurs. Et l'un va transmettre à l'autre ce que les livres d'histoire ne content pas, ces évènements dont les "responsables" ont toujours nié la véracité.

Un message d'une importance cruciale, qui passe ici tout en douceur... Une très très belle découverte !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire